Steve Kerr est un mec en or, la preuve avec cette histoire émouvante

Difficile de ne pas être touché par ce récit d'Omri Casspi sur ce qu'a fait un jour Steve Kerr pour l'un de ses amis et son fils malade.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Steve Kerr est un mec en or, la preuve avec cette histoire émouvante

Les qualités humaines de Steve Kerr ne sont plus à démontrer. L'histoire racontée cette semaine par son ancien joueur Omri Casspi lors d'une discussion entre eux sur le podcast de l'Israélien n'en est pas moins édifiante et parfaitement symbolique de la personne qu'est Kerr.

Fin 2017, alors qu'il jouait encore pour les Golden State Warriors, Casspi a appris que le fils d'un ami en Israël avait le cancer et plus que quelques mois à vivre. L'ancien ailier des Kings s'est alors arrangé pour que le garçon et sa famille, viennent passer du temps en Californie pour assister à des matches NBA.

Steve Kerr : portrait d'un crack, ex-chaperon de Rodman et shooteur culte

Les Warriors ont alors laissé le gamin, fan des Warriors, et sa famille accéder à l'entrainement de l'équipe. Une empathie qui avait déjà marqué Omri Casspi, pas forcément préparé à ce qu'il a vu ensuite de la part de son coach Steve Kerr.

"Il y avait un balcon où les invités pouvaient rester pendant l'entraînement. Je n'oublierai jamais ce que tu as fait. Tu est monté pour aller voir le petit et sa mère et leur a demandé de descendre pour voir la séance de près. On était l'une des équipes les plus célèbres de tous les temps et un gamin avec le cancer a pu vivre cette expérience.

Pendant que je faisais ma routine de shoots après l'entraînement, je t'ai vu parler à la mère. J'ai dit à la famille que j'allais prendre ma douche, m'étirer et que je revenais dans 20 à 30 minutes pour les emmener déjeuner. Quand je suis revenu 40 minutes plus tard, tu étais toujours là en train de parler avec la mère et vous étiez tous les deux en larmes. Je n'oublierai jamais cette image.

Le lendemain, tu leur as donné de meilleures places dans la salle, tu les as emmenés dans les coulisses et dans la salle VIP. Klay Thompson est venu leur donner ses chaussures. Le petit pleurait de joie, je m'en souviens".

Si Omri Casspi et Steve Kerr se sont remémorés cette histoire avec autant d'émotion, c'est malheureusement parce qu'elle ne s'est pas bien terminée. Une fois rentré en Israël, le garçon est décédé quelques semaines plus tard.

"Je ne sais plus si je t'ai dit merci pour ça, mais tu as fait l'une des plus belles choses qu'un être humain puisse faire. Merci", a déclaré Casspi.

Entre son histoire personnelle, son implication de tous les instants dans la lutte contre les inégalités et les discriminations, et sa classe en tant que coach, il est quand même difficile de ne pas apprécier Steve Kerr.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest