Thomas Robinson, l’éloge de la patience

Après des débuts difficiles en NBA, Thomas Robinson et les Blazers misent désormais sur la patience. Le joueur souhaite déjà s'imposer dans la rotation.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Thomas Robinson, l’éloge de la patience
Thomas Robinson a beaucoup voyagé depuis son arrivée dans la ligue. D'abord drafté en cinquième position - il était annoncé dans le Top 3 - par les Sacramento Kings la saison dernière, il a été envoyé à Houston à la mi-saison avant de rejoindre les Blazers cet été. Pour récupérer l'ancien top pick, la franchise de l'Oregon n'a lâché "que" deux seconds tours de draft. Même si le joueur de 22 ans n'a pas encore explosé, les dirigeants prônent la patience. De plus, l'intérieur fait déjà bonne impression auprès de ses nouveaux coéquipiers, avec qui il dispute la Summer League de Las Vegas :
"Thomas nous apporte beaucoup. De l'énergie, des rebonds, des contres. Il joue dur. C'est positif d'avoir un joueur comme ça de l'équipe. Il va être bon", résume Will Barton à The Oregonian.
L'ancienne star de Kansas n'est pas encore prête pour assumer un rôle majeur au sein de l'effectif des Blazers. En revanche, il devrait renforcer le banc très faiblard de Portland la saison prochaine. Avec Thomas Robinson, Terry Stotts, le coach, récupère un joueur solide dans la peinture.
"C'est une bête à l'intérieur. Il peut prendre des rebonds. C'est un des joueurs les plus costauds que j'ai rencontrés."
En attendant, Thomas Robinson répète ses gammes à Las Vegas. Avec une réussite fluctuante. Pour son deuxième match de l'été face aux Lakers, il a compilé 7 points (à 3/12) et 10 rebonds avec cinq balles perdues. Le coach préfère rester patient :
"Il y a encore du temps entre maintenant et le premier novembre prochain. Il est trop tôt pour se faire un avis définitif."
Le néo-Blazer est conscient qu'il a encore du boulot avant de pouvoir jouer un rôle majeur en NBA.
"Je veux bosser mon jeu offensif à Las Vegas mais lorsque la saison régulière va démarrer, je ferai ce que l'on me demande. Je jouerai dans le garbage time. Je me concentrerai sur la défense et les rebonds offensifs."
Ses débuts délicats dans la ligue ont forgé le caractère de Robinson. L'intérieur ne se prend pas pour un autre. Il envisage donc désormais de se faire sa place doucement au sein des Blazers, avant, pourquoi pas, d'exploser au plus haut niveau.
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest