88 ORL
120 CHA
131 MIN
123 CLE
123 UTA
124 GSW
107 BKN
105 NYK
113 TOR
101 BOS
131 MEM
117 ATL
149 NOP
129 SAC
118 MIL
101 IND
108 LAC
92 OKC

Tony Parker ouvre la porte à un départ des Spurs

BasketSessionPar BasketSession Publié

A l'approche de sa Free Agency, le meneur de jeu des San Antonio Spurs Tony Parker a évoqué la possibilité de changer, pour la première fois de sa carrière NBA, d'équipe.

Tony Parker va-t-il réaliser l'ensemble de sa carrière NBA sous le maillot des San Antonio Spurs ? Ce n'est pas sûr à 100% ! Malgré son lien particulier avec la franchise texane et l'entraîneur Gregg Popovich, le meneur de jeu va se retrouver à un tournant pour la fin de sa carrière cet été. Libre à l'occasion de cette Free Agency, le Français a clairement fait savoir qu'il souhaitait disputer encore trois saisons dans cette Ligue pour atteindre le fameux cap de 20 saisons jouées. Et pour parvenir à cet objectif, Parker sera même prêt à quitter les Spurs.

"Je suis ouvert à toute proposition. J'ai toujours dit que j'aimerais bien faire toute ma carrière à San Antonio. Je trouve ça beau. Mais je sais que le sport est un business et que parfois il faut faire des choix. J'ai fait dix-sept ans aux Spurs. Je serai toujours un peu nostalgique si je ne re-signe pas là-bas, mais ce n'est pas la fin du monde si je change de club", a assuré Tony Parker sur les ondes de la radio RMC.

Tony Parker : "Je suis 50-50"

Si Parker ouvre la porte de cette manière à un départ, c'est aussi en raison de sa situation aux Spurs. Moins important dans la rotation de Popovich et désormais remplaçant, le Tricolore a sûrement conscience que les dirigeants de San Antonio ne vont pas casser leur tirelire pour le retenir. Ils lui demanderont probablement un effort financier pour rester et aider l'équipe à se renforcer. Du coup, le meneur pourrait se lancer un nouveau défi.

"Je me dis deux-trois ans, je peux aller autre part. Je suis 50-50. Pourquoi pas rester à San Antonio ou, si ça ne se passe pas, aller ailleurs. Quoi qu'il arrive, mon choix sera pour une équipe qui essaiera de gagner un titre", a-t-il assuré.

Il ne faut bien évidemment pas oublier que la NBA reste un business et que Tony Parker, avant sa FA, doit aussi mettre la pression sur les Spurs avant les premières discussions. En tout cas, l'été pourrait donc être animé pour le vétéran de 35 ans !