La dernière fois que Tony Parker était remplaçant…

BasketSessionPar BasketSession Publié

Tony Parker n'avait plus débuté un match sur le banc depuis quasiment 8 ans en NBA. Bien des choses se sont passées entre-temps. C'était une autre époque...

- On pensait encore que battre l'Espagne tenait du fantasme. C'était mal connaître Tony Parker.

- Derrick Rose était la relève et un futur très grand aux genoux intacts.

- Steve Kerr était General Manager et président des opérations basket à Phoenix. Loin de deux bagues et du poste de head coach de l'équipe la plus victorieuse de l'histoire sur une saison.

- Les gens disaient que Mark Jackson ferait un bon coach.

- Les news "Greg Oden va faire son comeback " faisaient encore rêver.

- LeBron avait autant de bagues que Charles Barkley, Steve Nash et ta cousine.

- Zion Williamson commençait tout juste à dunker, à 7 ans.

- Lou Williams n'était pas encore entré dans la légende de la pimpologie.

- Tyreke Evans et Brandon Jennings avaient plus de hype que Stephen Curry.

- Kanye West n'avait pas commencé à prouver son amour de la géographie en donnant des noms de points cardinaux et de grandes villes à ses gamins.

- Les Kardashian n'avaient qu'un seul joueur NBA à leur tableau de chasse.

- Les joueurs stars du PSG s'appelaient Mevlut Erding, Jerome Rothen, Christophe Jallet et Fabrice Pancrate.

- Tony Parker était déjà l'agent de TJ Parker.

- Jimmal était le plus connu des Ball.

- Kobe Bryant se marrait quand on lui parlait de LeBron.

- LeBron se marrait quand on lui parlait de KD.

- KD se marrait quand on lui parlait de Russell.

- Russ se marrait quand... nan, pardon, Russ ne rigole jamais.

Gregg Popovich était censé prendre sa retraite en même temps que Tim Duncan.

Phil Jackson n’avait pas encore perdu sa dignité.

- Le Process n'était qu'un terme informatique.

Les Bleus descendaient encore du bus. Bon, plus pour longtemps.

- C'était encore cool de proclamer être le "black Trump".

- L'Espagne avait autant de respect pour l'équipe de France que Thomas Pesquet pour Kyrie Irving.

- Non voulait déjà dire non.

- Rick Pitino était plus connu pour sa carrière de coach que pour ses techniques spéciales de recrutement.

- Tony Parker et l'équipe de France faisaient des pieds et des mains pour convaincre un pivot NBA qui n'avait jamais porté le maillot bleu de venir jouer en sélection.

- Gar Forman n'allait pas tarder à être élu GM de l'année

- Rodrigue Beaubois venait de planter 40 points dans un match NBA.

Chris Froome était un modeste équipier de 25 ans sans résultat et sans avenir.

Le volcan Eyajkezlfeeknfelfokulldfkf venait d’entrer en éruption.

- Sean Price, Prodigy, MCA, Nate Dogg et Heavy D étaient toujours en vie. RIP.

Les Spurs et leur Big Three étaient déjà considérés vieillissants. Spurs, old since 1884.

Personne ne savait qui était Kawhi Leonard, un obscur joueur de San Diego State.

Nando De Colo commençait tout juste à se rendre compte que c'était peut-être lui le meilleur...

- Dominique Strauss-Kahn était le grand favori pour succéder à Nicolas Sarkozy deux ans plus tard.

Pénélope Fillon pouvait écrire une critique de trois lignes par mois pour un salaire de 5 000 euros sans qu'on vienne l'emmerder.

- Le Prince William avait des cheveux et pas d'épouse affriolante.

- Blue Ivy n’était encore qu’une lueur salace dans le regard de Jay-Z.

- Giannis Antetokounmpo n’était encore qu’une lueur salace dans le regard d’un scout obscur.