Tony Parker prend sa retraite !

BasketSessionPar BasketSession Publié

Après 18 saisons passées en NBA, le meneur de jeu français Tony Parker a décidé de prendre sa retraite.

Tony Parker et le basket, c’est terminé ! Tout du moins sur les parquets. Ce lundi, le meneur de jeu français a officiellement décidé de dire stop et de prendre sa retraite. Il ne s'agit pas d'une surprise puisque le vétéran se posait des questions sur son avenir. Après une dernière saison mitigée avec les Charlotte Hornets, l’ancien joueur des San Antonio Spurs a donc officialisé sa décision d’arrêter sa carrière pour le média d’ESPN The Undefeated.

« Je vais prendre ma retraite. J’ai décidé que je n’allais plus jouer au basket désormais. De nombreuses choses m’ont poussé vers cette décision. Mais au final, je me suis, si je ne peux plus être Tony Parker et jouer pour un titre, je ne veux plus jouer au basket », a justifié Tony Parker.

Bien évidemment, on peut comprendre ce choix surtout de la part d’un tel compétiteur. Sans trop s’avancer, on peut d’ores et déjà annoncer que TP sera prochainement introduit dans le Hall Of Fame de la NBA.

Et ce sera on ne peut plus légitime au regard de son immense carrière. Une carrière qui aura explosé toutes les prévisions. Son destin est tout simplement extraordinaire. S’il n’a pas été à proprement parler un pionnier - des non-Américains ont brillé en NBA avant lui - il a ouvert la voie à l’internationalisation croissante de la grande Ligue. Et ce en s’imposant à tous les niveaux. Entré sur la pointe des pieds en étant drafté en 28ème position de la draft 2001 par les San Antonio Spurs, il n’a eu besoin que de quatre petits matches comme remplaçant avant d’intégrer le cinq majeur de la franchise.

A partir de là, tout s’est enchaîné à une vitesse aussi foudroyante que son premier pas. Membre à part entière de l’un des Big Three les plus forts de l’histoire, Tony Parker a contribué à faire des Spurs une véritable dynastie. Avec elle, il a participé chaque saison aux playoffs, remportant 4 titres et décrochant même, preuve ultime de son talent, un trophée de MVP des Finales, en 2007. Il a également été sélectionné à six All-Star Games.

Outre sa carrière NBA, la France du Basketball lui doit également énormément. Il a notamment offert aux Bleus quatre médailles internationales, dont un magnifique titre de champion d’Europe en 2013. Et s’il a donc quitté les parquets, c’est en tant que patron de l’ASVEL qu’il continuera à oeuvrer pour le basket français.

Bref, ce n’est pas simplement le meilleur joueur de l’histoire du basket tricolore qui se retire, mais une véritable légende du sport français. Merci pour tout, Tony.