123 NYK
105 CLE
132 TOR
96 CHA
86 BKN
115 IND
132 HOU
108 POR
101 CHI
115 MIL
117 DAL
110 SAS
85 PHO
99 BOS
102 UTA
112 MIN
90 LAC
88 OKC

Top 100 : Les meilleurs joueurs NBA (80-61)

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

BasketSession a classé les 100 meilleurs joueurs NBA pour la saison 2020 ! Première tranche aujourd'hui, de la 80ème à la 61ème place.

Retrouvez la première partie de notre top 100 !

80. Marvin Bagley

Sacramento Kings

Stats 2018-2019 : 14,9 points, 7,6 rebonds, 1 passe

Aux yeux d’une partie du public, Marvin Bagley restera longtemps le joueur que les Sacramento Kings ont pris à la place de Luka Doncic avec leur deuxième choix le soir de la draft 2018. Mais c’est injuste vis-à-vis de l’intérieur formé à Duke. Parce qu’il a lui aussi des qualités intéressantes et du potentiel. Il peut s’affirmer comme la première option offensive de la franchise californienne – avec son compère De’Aaron Fox en future icône de l’organisation.

Pourquoi il est à cette place du classement ? La plupart des joueurs cités jusqu’à présent sont des joueurs de devoir – sauf quelques exceptions – alors que Bagley a tout de même une palette plus étendue. Il a plus de possibilités.

79. Patrick Beverley

Los Angeles Clippers

Stats 2018-2019 : 7,6 points, 5 rebonds, 3,8 passes

Un joueur moins limité que ce que l’on pourrait croire mais qui reste d’abord connu pour sa combativité, sa défense et son « trash talking ». Patrick Beverley est aussi un bon rebondeur pour sa position, un meneur capable d’évoluer sans la balle et un shooteur correct de loin.

Pourquoi il est devant Marcus Smart ? Plus de folie, plus d’adresse, plus de « vécu » NBA.

78. Ricky Rubio

Phoenix Suns

Stats 2018-2019 : 12,7 points, 3,6 rebonds, 6,1 passes

Un prodige qui n’est finalement jamais devenu une superstar en NBA mais qui a réussi partout où il est passé. Ricky Rubio est un meneur atypique au vu de l’époque. Mais sa présence fait généralement du bien à toutes ses équipes.

Pourquoi il est devant Patrick Beverley ? Nous avons sans doute été un peu influencé par la Coupe du Monde FIBA où il a été élu MVP en menant l’Espagne au titre… puis les Suns se mettent même à gagner depuis que Rubio est dans l’Arizona !

77. Danny Green

Los Angeles Lakers

Stats 2018-2019 : 10,3 points, 4 rebonds, 1,6 passe

Il ne sait pas courir, il ne gagnerait probablement pas un concours où le dribble est mis à l’honneur, il a une gestuelle très étrange pour un bon shooteur… mais Danny Green est un vétéran qui fait gagner son équipe. Déjà deux titres NBA, à chaque fois en jouant un rôle. Il est désormais l’un des facteurs X d’une formation des Los Angeles Lakers candidate au trophée.

Pourquoi il est devant Robert Covington ? Il apporte plus de garanties dans leurs deux secteurs clés : la défense et le tir à trois-points.

76. Gary Harris

Denver Nuggets

Stats 2018-2019 : 12,9 points, 2,8 rebonds, 2,2 passes

Gary Harris n’a pas eu l’ascension espéré au moment où il a signé son extension de contrat – 84 millions sur quatre ans – avec les Denver Nuggets. Il a aussi été gêné par des blessures. Mais il reste l’un des joueurs importants d’une franchise ambitieuse à l’Ouest.

Pourquoi il est devant Danny Green ? Il a moins d’expérience mais il a plus de « bounce » et une meilleure panoplie offensive.

Lire la suite