Les Raptors ont encore craqué !

Les Raptors ont encore craqué !

Habitués à se foirer dans les matches les plus importants, les Toronto Raptors ont été fidèles à leur réputation en s'écroulant subitement dans les dernières minutes de la partie cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Il n’y a pas plus cliché : en playoffs, les Toronto Raptors se défèquent dessus dès que la tension devient forte à en donner des crampes au bide. Zéro self-control. Ben voilà que les Canadiens, plus que jamais en bonne position pour enfin taper LeBron James, ont encore donné raison à leurs (nombreux) détracteurs en laissant complètement filer le Game 1 des demi-finales de Conférence Est cette nuit. Ils contrôlaient le match ! La victoire leur appartenait. Mais ils se sont donc encore sabotés. Autopsie d’un énième suicide collectif tardif.

Déjà, commençons par le début. Quand tout va toujours bien. Quand tout est toujours beau. Pas impressionné par le cinq small ball des Cleveland Cavaliers, les Dinos ont surfé sur le premier temps de repos de James (à un peu plus de trois minutes de la fin du premier quart temps) pour passer une soufflante aux triples-finalistes. Allez hop. 33-19 après douze minutes. +14 dans leur building. Ça sentait bon, non ? Surtout avec un King cramé qui n’a pas atteint le plateau des 20 points avant le dernier quart temps. Il lui fallait 42 pions de moyenne pour faire gagner son équipe contre les Indiana Pacers au tour précédent !

Le money time, l'ennemi des Toronto Raptors

Mais les séries sont différentes. Les profils des adversaires aussi. C’est vraiment à prendre en compte et c’est (trop) souvent oublié quand le Twitter Game promet l’enfer aux Cavaliers. Parce que ces Toronto Raptors, ils craquent visiblement toujours quand il ne faut pas. Aux pires moments. Donc dans le quatrième quart temps. Exemple avec Jonas Valanciunas. Le Lituanien était bestial (21 points et 21 rebonds) pendant la majeure partie de la soirée. Puis il s’est fait dans le froc en manquant six tirs près du cercle dans les sept dernières minutes du temps réglementaire. Et il n’est pas le seul. Loin de là ! Les Canadiens ont manqué 19 de leurs 24 tentatives dans l’ultime quart temps ! Douze minutes à rater des vaches dans un couloir.

Kyle Korver a fini par donner le premier avantage aux Cavaliers en fin de prolongation (108-105). Les Cavaliers n’avaient donc pas mené une seule fois au score avant ce panier. C’est fou. Pire encore, Toronto a quand même réussi à revenir grâce à une action à trois-points de Kyle Lowry. 113-112, moins d’une minute à jouer mais de nouvelles opportunités de gagner ce put*** de match. Mais non. Les Raptors ont manqué leurs quatre tirs – quatre potentiels ‘Game Winner’ – sur la dernière possession de la prolongation. Ils ont donc perdu un match au cours duquel leurs deux All-Stars, DeMar DeRozan et Lowry, étaient adroits (40 points à 16/32 en cumulé) tandis que LeBron James était un ton en-dedans au scoring (26 points à 12/30). Ça, habituellement, ça ne pardonne pas. La franchise regrettera peut-être longtemps cette défaite qui la représente pourtant tellement bien.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest