Les propriétaire des Kings reconnaît ses erreurs

Vivek Ranadive, actionnaire majoritaire des Sacramento Kings, est revenu sur certaines décisions qui ont causées du tort à sa franchise.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Vivek Ranadive est un drôle de personnage. Le propriétaire des Sacramento Kings est assez excentrique mais il a sauvé la franchise d’un déménagement vers Seattle en rachetant l’équipe en 2013. Quelques jours après son arrivée à la tête de l’organisation, il a pris soin de nommer un coach, Mike Malone, alors que les Kings n’avaient pas encore de GM… Une erreur de débutant. Pete D’Alessandro, embauché comme dirigeant par la suite, n’était pas toujours sur la même longueur d’onde que le tacticien et Malone a fini par être licencié à la première occasion puis remplacé par George Karl, un entraîneur que D’Alessandro a déjà côtoyé à Denver.
« J’ai fait cette erreur en achetant l’équipe. J’ai nommé un coach avant de prendre un GM. Je n’interviendrai plus dans le choix du coach, je laisse faire mon dirigeant. J’ai fait une erreur mais je ne la referais pas », assure Vivek Ranadive à CBS Sacramento.
Le propriétaire des Kings a la particularité d’être lui-même coach… de l’équipe de sa petite fille. Plusieurs rumeurs faisaient état de sa volonté de voir les Kings défendre à quatre contre cinq comme il le fait avec son équipe féminine.
« Je n’ai jamais demandé au coach de faire ça. Je pose parfois des questions ennuyeuses et je balance des idées lorsque l’on se réunit avec le front office mais je ne dis jamais au coach ce qu’il doit faire. »
Les Kings espèrent désormais aller dans la bonne direction. Il serait temps.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest