Willie Cauley-Stein, le nouveau Tyson Chandler ?

Resté à Kentucky malgré de réelles chances de bien figurer à la Draft en 2014, Willie Cauley-Stein sera sans doute le meilleur intérieur défensif de la promo 2015.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Willie Cauley-Stein, le nouveau Tyson Chandler ?
En règle générale, les amateurs de basket ne s'intéressent à la NCAA que lorsque le tournoi final a commencé, voir même lorsqu'il ne reste plus que deux équipes pour se disputer le titre. C'est probablement pour cette raison que le public n'a pas ou peu entendu parler de Willie Cauley-Stein malgré la présence de son équipe de Kentucky en finale contre les UConn Huskies de Shabazz Napier. Si la lumière a été accaparée par Julius Randle, James Young et les frangins Harrison, c'est aussi parce que l'intéressé a manqué les trois derniers matches du tournoi, ceux-là même où les jumeaux ont enchaîné les tirs décisifs, Randle les tours de force et Young les dunks spectaculaires. Une blessure à la cheville et l'amertume de ne pas avoir pu aider ses camarades dans les moments-clés ont ainsi décidé Cauley-Stein à retirer son nom de la Draft 2014. Un choix judicieux, puisqu'en plus d'avoir de réelles chances d'être choisi plus haut dans cette cuvée a priori moins talentueuse, l'intérieur de 21 ans a aujourd'hui l'opportunité de peaufiner son jeu plutôt que de chauffer le banc, voire pire, d'une franchise NBA. Avec les Wildcats, "WCS" réussit d'ailleurs un excellent saison dans le costume de titulaire qu'il portait déjà la saison passée avant de se blesser et deux ans plus tôt lorsque Nerlens Noël s'était abîmé le genou. La présence de Karl Towns et de sa hype, ou de l'intéressant sophomore Dakari Johnson n'empêchent pas John Calipari d'offrir près de 30 minutes par match à Cauley-Stein et d'en faire le leader de son équipe. Le week-end dernier contre Texas, son match-up avec la paire Cameron Ridley-Myles Turner, deux des intérieurs les plus suivis par les scouts, a permis de mettre les choses au point. Willie Cauley-Stein a les fondamentaux défensifs et l'énergie d'un prétendant au top 10 et progresse de jour en jour sous la coupe de Calipari. Du haut de ses 2m13, le natif du Kansas a inscrit 21 points, pris 12 rebonds, réussi 5 contres et 3 interceptions pour valider le bon début de saison de UK.
"C'est pour ce genre de matches intenses et formateurs que je suis resté à Kentucky cette saison. Je ne regrette absolument pas et on va tenter de faire mieux que l'an dernier", a prévenu l'intéressé sur Bleacher Report.
Catalogué pivot défensif lorsqu'il était freshman puis sophomore, Cauley-Stein s'appuie aujourd'hui sur une incroyable vitesse de déplacement pour un joueur de sa taille et sur sa faculté à bloquer les tirs adverses, tout en progressant à la finition. Alors qu'ils se contentait de dunker pour faire grimper ses stats, "WCS" a développé des mouvements au poste et un petit shoot qui obligent l'opposition à le considérer comme une menace crédible. Cette fluidité dans les courses, il la doit d'ailleurs en partie à son passé de footballeur (US) du côté d'Olathe dans le Kansas (voir vidéo ci-dessous). Les comparaisons vont bon train chez les observateurs, mais les plus fidèles semblent pour le moment être celles qui font de lui un Tyson Chandler en développement. Le champion NBA 2011 et ancien meilleur défenseur de la ligue est un modèle à suivre pour le jeune intérieur. S'il ne sera sans doute pas drafté aussi haut que le pivot des Mavs (2e pick en 2001), sa cote est en train de grimper auprès des scouts, lesquels pensaient que le garçon avait déjà montré l'intégralité de son potentiel. Ces derniers jours, on parle même de Willie Cauley-Stein comme d'un potentiel lottery-pick. Si on ne l'imagine pas devenir un franchise player, le Wildcat semble capable de se greffer à n'importe quelle équipe et en devenir la principale force de dissuasion en phase défensive. Un joueur à surveiller de très près lors des trois derniers mois qu'il lui reste à passer dans le monde universitaire avant de serrer la main d'Adam Silver en juin 2015.

Willie Cauley-Stein footballeur au lycée

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=VjNZtUGl4Ko[/youtube]

Le décryptage du jeu de Willie Cauley-Stein par Draft Express

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=rd3_0dg-FIk[/youtube]
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest