Coronavirus : La WNBA repousse son début de saison

La saison de WNBA devait débuter le 15 mai prochain. La ligue a décidé de repousser le coup d'envoi dans l'attente d'une évolution de la crise sanitaire.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Coronavirus : La WNBA repousse son début de saison

Alors que la NBA est toujours dans l'incertitude quant à la conduite à tenir pour la reprise ou non de sa saison, la WNBA a pris une décision importante vendredi. La ligue féminine nord-américaine ne reprendra pas à la date prévue, le 15 mai.

Le meilleur championnat de la planète avait donné des signes d'optimisme ces derniers jours en annonçant que la Draft 2020 se tiendrait bien le 17 avril, mais de manière virtuelle, sans cérémonie. En revanche, la saison 2020 sera au minimum perturbée et son coup d'envoi repoussé. Cathy Engelbert, la présidente de la WNBA, a annoncé que le début des training camps ne pourrait s'effectuer courant avril, restriction sur les rassemblement jusqu'au 30 avril (pour le moment) oblige. Par conséquent, pas de premiers matches à la mi-mai.

Les dirigeants de la WNBA ont l'avantage d'avoir à la base programmé un mois d'arrêt pendant les Jeux Olympiques, reportés finalement en 2021. Ils disposent donc d'une marge de manoeuvre intéressante pour décaler le calendrier de quelques semaines. Pour la NBA, un délai plus important risque d'impliquer ce que plusieurs propriétaires de franchises, comme Mark Cuban, réclament depuis longtemps : une modification définitive du calendrier des saisons NBA, disputées entre décembre et août.

L'inquiétude pour certaines équipes WNBA concerne le fait qu'elles partagent parfois une salle avec des franchises NBA. C'est notamment le cas des New York Liberty, désormais sous contrat avec le Barclays Center comme les Brooklyn Nets, du Indiana Fever ou des Minnesota Lynx.

La Draft WNBA qui se tiendra dans deux semaines verra, sauf surprise, Sabrina Ionescu, la meneuse des Oregon Ducks, être sélectionnée en première position par les New York Liberty. Ionescu s'est emparée cette année du record de triple-doubles en NCAA, hommes et femmes confondus.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest