BasketSessionpar BasketSession    

Viré de deux facs pour des accusations d'agressions sexuelles jamais concrètement condamnées, Brandon Austin cherche à faire ses débuts en NBA.

Brandon Austin fera sans doute partie d'un roster NBA la saison prochaine. Un accomplissement inimaginable il y a encore quelques mois. Actuellement à l'essai avec les Philadelphie Sixers, l'arrière de 23 ans pouvait difficilement espérer atteindre l'élite plus tôt. Austin a en effet été impliqué dans deux affaires de mœurs qui l'ont successivement vu être exclu de l'équipe de basket de la fac de Providence, puis directement viré de l'établissement à celle d'Oregon.

Plusieurs jeunes femmes dans les deux universités ont porté plainte contre lui pour agression sexuelle, l'une d'entre elles le désignant comme l'un des responsables d'un viol collectif dont elle aurait été victime.

Brandon Austin n'a jamais été inculpé. Lors de la seconde affaire, la plaignante a accepté une compensation financière importante après s'être retournée contre la présidence d'Oregon pour sa gestion de l'affaire. Pour autant, les règlements en vigueur jusqu'à très récemment faisaient planer le risque de mises en cause ultérieures. De quoi décourager l'une des 30 équipes de se pencher sur son cas malgré un talent considérable. Un mémo de la NBA l'été dernier incitait d'ailleurs les franchises à être prudentes concernant les joueurs avec un passif en termes de violence domestique et/ou sexuelle.

Des situations potentiellement problématiques

Depuis quelques semaines, le syndicat des joueurs a obtenu que les joueurs concernés ne puissent plus être sanctionnés a posteriori, une fois leur contrat validé par les instances et après analyse de leur cas. Une petite victoire pour des joueurs comme Brandon Austin, finalement jamais concrètement "attrapé", mais une porte ouverte à des situations potentiellement problématiques.

La NBA tente depuis plusieurs années de se placer à l'avant-garde de la lutte contre plusieurs problèmes de société et de se montrer intransigeante en matière de suspensions. Elle va devoir être plus prudente que jamais concernant les joueurs qu'elle laisse entrer en son sein...