118 Charlotte Hornets CHA
102 Minnesota Timberwolves MIN
97 Orlando Magic ORL
105 Indiana Pacers IND
107 Philadelphie Sixers PHI
86 Utah Jazz UTA
107 New York Knicks NYK
85 Los Angeles Clippers LAC
92 Memphis Grizzlies MEM
100 Portland Trail Blazers POR
88 Milwaukee Bucks MIL
99 Washington Wizards WAS
114 New Orleans Pelicans NOP
107 Oklahoma City Thunder OKC
96 San Antonio Spurs SAS
85 Atlanta Hawks ATL
98 Sacramento Kings SAC
114 Denver Nuggets DEN
88 Detroit Pistons DET
116 Cleveland Cavaliers CLE
102 Dallas Mavericks DAL
110 Boston Celtics BOS

BasketSessionpar BasketSession   

Onze matches au menu de la nuit en NBA. Voici ce qu'il fallait en retenir.

- On veut bien que les Suns soient en mode tanking. Mais perdre de 48 points (!!!) à la maison en ouverture contre Portland, c'est du foutage de gueule. Remboursez !

- C'est pas franchement bon signe de voir qu'avec Anthony Davis à 33&18 et DeMarcus Cousins à 28&10 + 7 contres, les Pelicans arrivent à perdre de 12 points contre Memphis. Faudrait aussi peut-être voir à impliquer un peu mieux Jrue Holiday, parce que 4 points et 4 passes en 39 minutes pour un meneur anciennement All-Star, c'est faiblard.

- Le prix du rookie drafté au 1er tour et qui va faire payer tout le monde pour avoir été oublié durant la pré-saison est attribué à Dillon Brooks, des Grizzlies, 19 points contre NOLA avec un bel impact en sortie de banc.

- Ce serait sympa de prévenir les Pacers et les Nets que la saison a commencé et qu'ils peuvent défendre un peu. 140 à 131 sans la moindre prolongation, c'est divertissant, mais pas très rassurant.

- Avec ses trois shoots clutch dans le dernier quart-temps et ses 23 points à 9/17, Evan Fournier était en mode "Dom Pérignon" pour aider Orlando à taper le Heat.

- Dennis Smith Jr est devenu le plus jeune joueur à réussir un double-double points/passes en NBA (16 points, 10 passes) malgré la défaite des Mavs contre les Hawks.

- Pour ceux qui se demandaient pourquoi Gregg Popovich voulait titulariser DeJounte Murray à la mène plutôt que Patty Mills, référez vous à l'adage n°1 de tout bon suiveur de la NBA. Ne doutez jamais d'un choix de Pop. Le sophomore a été très solide contre les Wolves avec 16 points, des paniers importants et une bonne gestion globale du match.

- Gordon Hayward a failli faire chialer tout le monde en saluant le public depuis sa chambre d'hôpital avant le coup d'envoi du match contre Milwaukee.

Kyrie Irving ne peut pas se permettre de sortir des matches à 3 passes décisives s'il veut vraiment être considéré comme un meneur d'élite cette saison. Contre Milwaukee, Boston aurait bien eu besoin que sa recrue phare en fasse plus à la création.

- Après Hayward, Jeremy Lin. Deux blessures graves en deux nuits. Stop. Ça suffit. Merci.

- Une pensée pour Stanley Johnson, auteur d'un 0/13 avec les Pistons.

- Vous pouvez mettre des armoires normandes (ou australienne en l'occurrence avec Aron Baynes) sur le chemin de Giannis Antetokounmpo, ça ne l'empêchera pas de décoller et de dunker.

- S'il restait des Pistons qui appréciaient encore un peu Dwight Howard, ce n'est plus le cas. Pour son premier match avec Charlotte, "D12" s'est littéralement embrouillé avec tous les joueurs des Pistons.

- Ce n'est qu'un match, mais la mayonnaise n'a pas encore pris entre les membres du cinq de départ des Wolves, tous en +/- négatif (sauf Karl-Anthony Towns à 0) contre les Spurs. Ça se marche un peu dessus par instants et le ballon ne circule pas encore idéalement. San Antonio n'étant pas le meilleur adversaire pour effectuer des tests sans conséquences sur le tableau d'affichage...

- On se demandait quel cinq Brett Brown allait lancer pour le début de saison. Markelle Fultz sortira bien du banc et c'est Jerryd Bayless qui débutera au poste 1. Contre Washington, face à qui Philly ne s'est incliné que de 5 points, on a surtout vu Ben Simmons et Joel Embiid. L'Australien est bien une terreur en transition (18 points, 10 rebonds et 5 passes), alors que le Camerounais (18 points, 13 rebonds) aurait pu faire encore mieux avec un peu plus que 27 minutes de jeu au compteur.

- La vraie "star" de la nuit pour les Sixers, c'était en fait Robert Covington. L'homme au nom de lord anglais a fini à 29 points à 7/11 3 points, un secteur où son travail de l'été a visiblement payé.

- Les Kings n'ont pas pris le bouillon contre Houston et leur copie est même plutôt intéressante. Les Rockets sortaient d'un thriller à Golden State, mais ça ne doit pas atténuer les efforts faits par Cauley-Stein, Labissière, Fox et le reste de la jeune garde de Dave Joerger.