8 choses que vous ne saviez pas sur Aaron Gordon

Aaron Gordon commence à faire son trou en NBA du côté d'Orlando. Faisons un peu mieux connaissance avec l'athlète surdoué du Magic.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
8 choses que vous ne saviez pas sur Aaron Gordon
A moins de suivre assidûment la NCAA et/ou le Magic depuis la saison 2014-2015, vous ne saviez probablement pas grand chose au sujet d'Aaron Gordon avant son numéro de folie au Slam Dunk Contest du All-Star Game 2016. En l'observant un peu dans le cadre d'un match classique, vous remarquerez vite que le garçon n'est pas qu'un athlète époustouflant, mais aussi un basketteur intuitif et qui progresse à vitesse grand V maintenant qu'il est épargné par les blessures et utilisé davantage à Orlando. Voici quelques anecdotes biographiques sur l'ailier passé par les Arizona Wildcats et drafté en 4e position en 2014.

Il aurait pu faire carrière dans le sprint

A 8 ans, Aaron Gordon était déjà un petit phénomène athlétique et tripotait pas mal la balle orange. Cela dit, c'est vers la course et notamment les courtes distances qu'il a d'abord semblé se diriger. A l'âge ou on entre normalement en CE2, le Californien passait ses après-midi à sprinter et à dominer ses camarades sur 100m ou 200m. Au point que Team USA a fait appel à lui aux Jeux Olympiques juniors aux Kids Olympics de 2003. Une sélection qu'il a déclinée pour participer à un tournoi de basket. Si aujourd'hui il aurait du mal à déployer ses 2m06 au départ d'une course de haut niveau, on comprend mieux d'où lui viennent son explosivité et sa vitesse sur le parquet...

Cerné par les basketteurs

Difficile d'échapper au basket lorsque votre père Ed était l'un des meilleurs joueurs de son équipe à la fac de San Diego State, que votre frère aîné Drew a joué à UCLA et New Mexico avant de sillonner l'Europe et que votre soeur Elise a passé 4 ans dans l'équipe NCAA de Harvard. Drew joue d'ailleurs aujourd'hui à Chalons-Reims en Pro A, pendant qu'Elise travaille à Orlando en étant accessoirement la colocataire d'Aaron, son chaperon et "son DJ".

Un Indien dans la ligue

L'héritage culturel des joueurs NBA est généralement afro-américain, caribéen ou européen. Celui d'Aaron Gordon est en partie amérindien. Son arrière grand-père était ainsi un Osage, l'une des tribus les plus "féroces, courageuses et guerrières" du continent, selon le missionnaire Isaac McCoy, qui décrivait également les Osage comme le peuple comptant le plus d'individus de grande taille toutes colonies confondues. L'ancêtre d'Aaron Gordon mesurait ainsi 2m13, ce qui n'était pas si rare dans sa communauté... On trouve encore des Osage dans l'Oklahoma et leurs membres sont au nombre de 13 000 sur l'ensemble du territoire américain. Après les défunts Bison Dele et Phil Jordon, Gordon est le 3e joueur d'origine amérindienne à évoluer en NBA.

Fresh Prince of Orlando

Que fait Aaron Gordon lorsqu'il ne s'entraîne pas ou n'est pas dans l'avion avec le Magic ? Il se pose devant des épisodes du Prince de Bel Air, sa série préférée, et joue aux échecs avec sa soeur. Les jeux de réflexion sont s'ailleurs l'une de ses passions et il aime tout ce qui touche au domaine psychologique. C'est dans ce secteur qu'il se serait bien vu rebondir au cas où ses aspirations de devenir joueur NBA auraient été déçues.

Au lycée, c'était déjà quelque chose

Aaron Gordon a fréquenté les bancs du lycée de Archbishop Mitty à San José en Californie. Disons qu'il a davantage marqué les esprits pour ses qualités athlétiques déjà surnaturelles que pour ses notes en classe, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous. Pendant cette période, il en a aussi profité pour glaner une médaille d'or aux Mondiaux U19 avec Team USA tout en étant élu MVP du tournoi. https://www.youtube.com/watch?v=oI2LcYQwhrM

Il a déjà fait retarder un vol à cause de sa taille

Avant la Summer League 2015 à laquelle il a participé avec Orlando, Aaron Gordon a un tout petit peu abîmé le matériel de l'avion qui devait l'emmener à Las Vegas... En voulant se lever pour attraper son sac, le jeune NBAer a explosé le panneau indiquant l'une des sorties de l'appareil. Le remplacement dudit panneau a pris de longues minutes et provoqué le retard du vol...

Son frère est All-Star... en France

Le frangin Drew, dont on vous parlait un peu plus haut, est "le joueur le plus fort" qu'Aaron Gordon ait jamais affronté, pour la simple raison qu'il a toujours pris le dessus sur lui mentalement lors de leurs oppositions familiales. A défaut d'avoir atteint le même but qu'Aaron en NBA, Drew, 25 ans, est l'un des meilleurs joueurs de Pro A cette saison du côté de Châlon-Reims, où il tourne à 14.7 points et 9.4 rebonds de moyenne. On a pu le voir au All-Star Game du côté de la sélection internationale. Il se murmure qu'il pourrait rapidement une formation un peu plus ambitieuse en Europe à la fin de la saison, ou tenter un comeback du côté de la D-League ou sur un banc NBA.

Il aime brutaliser des petites filles

 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest