4 raisons pour lesquelles les Cavaliers vont rester en vie

4 raisons pour lesquelles les Cavaliers vont rester en vie

La série va revenir à Cleveland pour le Game 6. Les Cavaliers vont remporter le cinquième match cette nuit. On sait même déjà pourquoi.

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Kyrie Irving s’est (enfin) réveillé

Uncle Drew is back ! Lors des deux premiers matchs à l’Oracle Arena, Kyrie Irving a joué une partition particulièrement mauvaise, pleine de fausses notes. Sauf que le retour à la Q Arena lui a redonné de l’inspiration. Depuis, c’est un véritable récital de la part du meneur de jeu des Cavaliers. Il vient de claquer 78 points en cumulé sur les Game 3 et 4. Rien que ça. Surtout, il l’a fait malgré la bonne défense de Klay Thompson. Le même qui lui avait rendu la vie difficile en début de série. C’est une nouvelle preuve que lorsqu’il est dans un bon soir, même la meilleure défense ne peut rien contre Irving. Vu sa forme actuelle, il risque de faire des étincelles cette nuit.

Les Cavaliers sont entrés dans les têtes des Warriors

L’aspect psychologique reste un atout déterminant, si ce n’est essentiel, dans une finale NBA. Il y a du talent des deux côtés du terrain. Cependant, cela sera aussi à qui parviendra à tenir le coup mentalement. Or, les derniers incidents jouent en faveur des Cavaliers. Même s’il n’est pas question de comparer les deux joueurs, Iman Shumpert réussit peu à peu à faire dégoupiller Stephen Curry. Richard Jefferson a toujours le bon mot pour énerver ses adversaires. Surtout, Kevin Durant commence à s’éparpiller. Injouable normalement, il s’est fait renvoyé dans sa fameuse zone de confort par LeBron James. Même Dahntay Jones le chauffe en direct du banc. Dans cette série, si les matchs sont rationnels et sans accroc, Golden State gagne 9 fois sur 10. Mais Cleveland a trouvé une faille dans leur mental et ils vont l’exploiter au maximum.

Un groupe enfin responsabilisé

Les Cleveland Cavaliers des deux premiers matchs ressemblaient quand même beaucoup plus à ceux de 2007 qu’aux champions l’an dernier. LeBron était au four et au moulin tout en se dirigeant tranquillement vers un sweep. Sauf que dans le sillage d’un Kyrie Irving, c’est tout un groupe qui s’est enfin mis au niveau. Tyronn Lue a refait confiance à Tristan Thompson qui a semblé débarrassé de la malédiction Kardashian. Son impact en première mi-temps du Game 4 était impressionnant. Le coach a également vu un banc enfin performant. Si les statistiques ne sont pas significatives, l’impact sur le jeu du duo Iman Shumpert-Richard Jefferson a été précieux. Puis bon, J.R Smith semble être entré dans la période où il pourrait marquer à 3 points les yeux fermés et de la main gauche. A partir de ce moment-là, rien ne peut arriver aux Cavs.

Les arbitres ne lâcheront pas Golden State

Le Game 4 a été marqué par une tension palpable combinée à une incompétence globale en terme d’arbitrage. Sauf que s’il y a eu des erreurs de chaque côté, ce sont bien les Warriors qui sont passés proche de la correctionnelle. Zaza Pachulia a joué à chat-bite avec l’entrejambe d’Iman Shumpert. Draymond Green a hypnotisé les arbitres pour ne pas prendre deux techniques. Il a même organisé une rencontre entre son coude et la dentition de ce même Shumpert. Malgré les polémiques, la NBA a refusé de sanctionner ces gestes. Mais par conséquent, les Warriors n’ont le droit à aucune erreur au Game 5. Comme dit plus haut, les Cavs ne vont pas hésiter à les provoquer, à se plaindre auprès des arbitres. Et vu le manque de lucidité d’un Green, les Warriors peuvent tomber dans le panneau.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest