Al Horford enfin en Finales NBA, l’accomplissement de sa carrière

Après 141 matches de playoffs sans atteindre les Finales NBA, un record All-Time, Al Horford a enfin réussi à briser la malédiction.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Al Horford enfin en Finales NBA, l’accomplissement de sa carrière

Aucun joueur n’avait jamais joué autant de matches en playoffs sans atteindre les Finales NBA. Aujourd’hui, Al Horford a mis fin à une véritable malédiction. Après 141 rencontres en postseason, l’intérieur des Boston Celtics se qualifie finalement pour les premières Finales de sa carrière.

Cette semaine, Horford l’a passée à regarder ses photos de la saison 2020-2021. Il avait besoin de se rappeler à quel point les choses ont changé pour lui. Sur ces images, il porte alors un maillot du Thunder d’Oklahoma City, pour lequel il n’a joué que 28 matches dans la pire période de sa carrière.

Sa situation n’aurait pas pu être plus incertaine à l’époque. Finalement, revenir à Boston pendant l’intersaison — dans le transfert de Kemba Walker — semble être l’une des meilleures choses qui lui soient arrivées.

La carrière d’Al Horford est pavée de succès. Sur ses 15 ans de carrière, il a participé 13 fois aux playoffs, où il a joué près de 99 % de ses matches en tant que titulaire. Il affiche des moyennes de 13,4 points, 8,3 et 3,5 passes en postseason, sur d’excellents pourcentages au tir. Des statistiques impressionnantes compte tenu de sa longévité.

L’intérieur a d’ailleurs déjà atteint les finales de conférence à trois reprises avant cette année : en 2015 avec les Hawks, puis en 2017 et en 2018 avec les Celtics. À chaque fois, il avait échoué aux portes des Finales NBA. À chaque fois face aux Cavaliers de LeBron James. Mais en 2022, sans le King pour lui barrer la route, Horford a enfin réussi à briser ce plafond de verre.

Les Finales NBA tant attendues

Pour Boston, le chemin n’a pas été simple. Il aura en effet fallu deux Game 7, face aux Milwaukee Bucks puis au Miami Heat, pour y arriver. À un tir de Jimmy Butler près, l’issue de la dernière série aurait pu être tout autre. Mais Al Horford était là, sur cette action, pour contester le tir et prendre le rebond qui a scellé la victoire des Celtics. Alors au terme de ce parcours difficile, il n’a pas pu retenir son émotion.

« Je ne savais pas comment réagir. Je suis là, rattrapé par les évènements, excité. Énormément de travail, j’ai fait partie de beaucoup de bonnes équipes, j’ai eu beaucoup de bons coéquipiers. Je suis si fier de ce groupe. Pour moi, c’est vraiment spécial de faire partie de ça», raconte Al Horford après le match.

À presque 36 ans, cette qualification représente sans doute le plus grand accomplissement de sa carrière, si l'on excepte bien sûr son doublé avec Florida en NCAA. Et son équipe semble unanime à ce sujet : le vétéran méritait d’aller en Finales NBA.

«Personne ne mérite plus que ce gars-là», affirme Jaylen Brown.

«Al le mérite plus que n’importe lequel d’entre nous. Il travaille comme un chien», appuie Marcus Smart.

Entre sa bataille inattendue face à Giannis Antetokounmpo et son impact défensif sur tous les playoffs, Horford a été mémorable dans cette campagne. Le parcours des Boston Celtics n’est toutefois pas terminé, le plus dur reste encore à venir. Dans ses premières Finales NBA, Al Horford tentera de remporter son premier titre face aux Golden State Warriors.

Les Celtics décrochent le game 7 et retrouvent les Finales 12 ans après !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest