Barack Obama : « J’ai crossé Chris Paul »

Barak Obama a accordé une interview à Bill Simmons dans laquelle il lâche des anecdotes sur CP3, Jordan, Jeremy Lin et "The Wire" !

Préc.2 / 2Suiv.
BS: Est-ce que c’est vrai que c’est vous qui avez bloqué le trade de Chris Paul parce que vous ne vouliez pas qu’il aille aux Lakers ? (rires) BO : J’adore Chris Paul, c’est un super mec. J’ai appris à connaître tous ces gars parce que pour mon 49ème anniversaire, j’ai eu mon petit All-Star Game personnel. BS : J’en ai entendu parler, mais je n’ai pas été invité. BO : C’est vrai ? Peut-être la prochaine fois alors. Chris est venu jouer et je lui ai mis un petit crossover. Il raconte qu’il aurait pu me prendre la balle, mais tous ceux qui étaient là savent que ce n’est pas vrai. La deuxième fois, il m’a peut-être pris le ballon, mais la première fois il ne savait pas que j’avais ce move. BS : Donc vous l’avez pris par surprise avec ce cross ? BO : Absolument, oui. J'ai un solide crossover. BS: Est-ce que vous avez remarqué qu’il y a une différence notable dans la façon dont les gens défendent sur vous depuis que vous être président ? BO : Non, pas du tout, parce que je continue de prendre des coups. Je ne sais pas de quoi vous parlez. Reggie Love, mon ancien assistant qui a joué à Duke et qui est en train de passer son MBA actuellement, a répondu à tous ceux qui racontaient ce genre de choses. Il a dit que personne ne me donnait de traitement de faveur parce qu’ils savent que si je les bats, ils vont en entendre parler pour le restant de leurs jours. Et c’est vrai ! (rires). Je parle beaucoup rien que pour m’assurer de ne pas avoir de passe droit quand je joue. BS : Qui est selon vous le meilleur joueur de tous les temps ? BO : Impossible de ne pas dire Jordan. BS : C’est parce qu’il a joué à Chicago ? BO : Non, non, non. Jamais il n’y a eu une telle combinaison de talent, de volonté acharnée de gagner, de longévité et de capacité à toujours répondre présent. Je n’ai jamais vu ça. Il y a d’autres joueurs qui sont comparables en termes de talent. Je pense par exemple que LeBron est aussi talentueux que Michael ne l’était. Il y avait des gars comme Bird ou Magic qui avaient la même volonté de gagner. Mais parvenir à combiner tout ça et en plus réussir à toujours répondre présent au bon moment… BS : Ça me rend fou quand les gens comparent n’importe qui à Jordan. Avant toute chose, attendons de voir quelqu’un gagner six bagues et dominer la ligue comme le faisait Jordan. BO : Et la grâce avec laquelle il jouait. Il avait un tel charisme quand il était sur le terrain que c’était impossible de ne pas le fixer continuellement. Incroyable. BS : C’est vrai. A quel moment est-ce que vos chemins se sont finalement croisés? BO : Quand je me suis présenté pour devenir sénateur. Nous avions des amis en commun et Michael a fini par soutenir ma campagne et je pense que je dois être le premier homme politique à avoir reçu un chèque de lui. BS : Vraiment ? BO : Oui, et depuis nous sommes restés amis. BS: Je suis sûr que vous vous en êtes rendu compte, mais on dirait que de nombreux joueurs de premier plan se sont intéressés de près à votre campagne en 2008. BO : C’est vrai. Vous savez, je pense qu’ils savent que j’intéresse aussi beaucoup à eux et qu’ils savent ce que cela représente d’être un compétiteur. Je pense aussi que ça les rendait fier que je devienne le premier président afro-américain, et en plus je peux parler basket avec eux. Récemment, nous étions à un évènement en Floride, dans la maison de Vince Carter. C’était juste avant le All-Star Game. Magic était là et Chris Paul aussi. Chris a dû partir tôt parce qu’il y avait un évènement Nike auquel il devait être présent. Donc je lui ai passé un coup de fil pour le remercier d’être venu et on a commencé à parler un peu basket et de la super saison que les Clippers sont en train de faire. Et je lui ai dit « Blake est incroyable et vous avez l’air de vous entendre à merveille, mais il faudrait dire à Blake de prendre ses tirs à 4-5 m quand il est démarqué. Il a bon geste mais il a toujours l’air d’hésiter à tirer parce qu’il veut avant tout aller à l’intérieur. Et s’il commence à mettre ces shoots là comme le faisait Karl Malone, il va devenir inarrêtable ». Et Chris m’a dit « C’est ce que je viens de lui dire. Il doit arriver dans deux minutes, vous pouvez rester en ligne pour le lui dire ? ». Je ne pouvais pas et je lui ai simplement dit de passer le message à Blake. BS : Et il l’a fait ? BO : Oui et je vous ferais remarquer qu’il prend plus de tirs extérieurs maintenant. C’est une bonne chose. Il faut qu’il travaille ce tir et si c’est le cas, il pourrait devenir le meilleur ailier fort de l’histoire. BS : Dernière question. Quel est le meilleur personnage de toute la série « The Wire » ? BO : C’est Omar je pense, non ? Ce personnage est incroyable.
Préc.2 / 2Suiv.
Afficher les commentaires (42)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest