Ben Simmons, son « choke » offensif terrible en chiffres

All-Star, Ben Simmons a vécu une série catastrophique en attaque contre les Atlanta Hawks. La preuve avec quelques statistiques.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Ben Simmons, son « choke » offensif terrible en chiffres

Tous les regards sont braqués vers Ben Simmons depuis l’élimination des Philadelphia Sixers au second tour des playoffs dimanche soir. Même ceux de son coach Doc Rivers et de son coéquipier Joel Embiid. Les deux ont, d’une manière ou d’une autre, pointé du doigt l’apport offensif de l’ailier All-Star. Conscient de ses prestations décevantes, l’Australien n’a pas fuit ses responsabilités en conférence de presse après en avoir laissé filer certaines sur le terrain…

« Je n’ai pas bien tiré sur la ligne des lancers-francs au cours de cette série. Je n’ai pas été présent offensivement, je n’en ai pas fait assez pour mes coéquipiers. Il y a beaucoup de choses que je dois travailler », avoue l’intéressé. « D’abord, je dois faire le vide mentalement. »

Son constat au sujet des lancers est un euphémisme. Il en a converti 15 sur 45 contre les Atlanta Hawks (33%). Il pointe à 34% de réussite sur l’ensemble des playoffs, un record de nullité pour un joueur avec au moins 70 tentatives. Son blocage avec le tir le plus « simple » du basket l’a poussé à s’effacer dans les fins de matchs serrées. Il n’a pas pris sa chance une seule fois dans les quatrièmes quarts temps des quatre derniers matches.

Pas assez agressif, Ben Simmons a été limité sous les 10 points à 4 reprises sur cette série. Il a terminé le Game 7 crucial avec 5 petits pions. Il boucle cette campagne avec 11,9 points, 7,9 rebonds et 8,8 passes. Ça reste indigne d’un joueur de son statut, du moins au scoring. Parce qu’au-delà de ça, il défend, il créé du jeu (13 passes hier soir), etc. Il n’est certainement pas le seul responsable de cet échec. Mais il est clair que le premier choix de la draft 2016 va sérieusement devoir renforcer son arsenal offensif.

Joel Embiid enfonce lui aussi Ben Simmons, « le tournant du match »

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest