Joel Embiid enfonce lui aussi Ben Simmons, « le tournant du match »

Joel Embiid enfonce lui aussi Ben Simmons, « le tournant du match »

Bien sûr frustré par cette élimination, Joel Embiid a envoyé une pique subtile à son coéquipier Ben Simmons après le match.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les Philadelphia Sixers sont éliminés et le peuple tient déjà son coupable. Depuis ce matin, Ben Simmons est en tête des tendances sur les réseaux sociaux. Il est celui dont tout le monde parle, celui que tout le monde accuse. Même son coéquipier Joel Embiid s’est senti obligé de distribuer une petite pique envers l’Australien après la nouvelle défaite contre les Atlanta Hawks (96-103) cette nuit.

« Je vais être honnête. Pour moi, le tournant du match, c’est le moment où – je ne sais pas comment dire ça – on a laissé passer un dunk ouvert et on n’a mis qu’un lancer-franc au final », confiait le Camerounais.

Pour ceux qui n’ont pas la référence, le pivot All-Star cible une action en particulier. Un post-up de Simmons sur Danilo Gallinari à un peu plus de 3 minutes du buzzer. Les Sixers comptaient alors deux points de retard. L’ailier s’est frayé un chemin jusqu’au cercle et il pouvait marquer facilement, a priori. Sauf qu’il a préféré faire une passe pour Matisse Thybulle pour éviter le retour de Trae Young (qui mesure 20 centimètres de moins que lui).

Une décision frustrante pour tous les supporters de Philly mais aussi pour Joel Embiid, qui n’a pas compris sur le moment et qui n’a pu s’empêcher de manifester sa frustration sur le terrain. Pour lui, c’est donc là-dessus que les Sixers perdent.

Ben Simmons a eu peur d’être envoyé sur la ligne des lancers-francs. Parce qu’il y est terriblement maladroit (34% sur les playoffs…). Mais c’est à lui de se faire violence. C’est à lui de dunker férocement tout en provoquant la faute. Son manque de confiance était palpable sur cette série. La preuve, il n’a même pas tenté sa chance une seule fois dans les quatrièmes quarts temps des quatre derniers matches. Impensable pour un All-Star.

Après Joel Embiid peut parler mais il a aussi sa part de responsabilité, même si elle est nettement moindre. Il a terminé avec 8 ballons perdus. Après, clairement, le joueur a tout donné en étant notamment limité par une blessure délicate au ménisque. Rares sont ceux qui le tiendront responsable de cet échec. Sans doute à raison.

Et pourtant… au-delà de cette série, au-delà de cette saison, l’intérieur a beau être très, très fort individuellement, il ne s’affirme pas du tout en tant que leader avec les années qui passent. C’est la prochaine étape pour lui. Et elle est primordiale s’il veut un jour mener une équipe au titre.

Comment Doc Rivers rejette la faute sur Ben Simmons après le Game 7

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest