Comment les Hornets ont convaincu Nicolas Batum de prolonger

Prolongé pour 5 ans par les Hornets, Nicolas Batum a décidé de rester fidèle à la franchise de Michael Jordan qui n'a pas hésité à sortir le grand jeu pour le convaincre de parapher un nouveau contrat en Caroline du Nord.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Comment les Hornets ont convaincu Nicolas Batum de prolonger
En prolongeant son contrat pour 120 millions de dollars sur cinq ans, Nicolas Batum a assuré son avenir en NBA tout en devenant le joueur français le mieux payé de toute l'histoire de la Grande Ligue. Une juste récompense pour l'ailier international, indispensable àux siens depuis son arrivée en Caroline du Nord la saison dernière et qui raconte aujourd'hui au quotidien L'Equipe les coulisses de cette journée marathon.
« Le staff de Charlotte a appelé à 23h01, juste à l’ouverture de la free agency pour fixer une réunion à 23h20. Il y avait le président des opération basket, le vice président, le manager général et l’assistant GM, plus un responsable vidéo et deux joueurs, Michael Kidd-Gilchrist et Kemba Walker. La présentation a duré 45 minutes, 1 heure, puis Kemba m’a parlé, pour me dire à quel point il voulait que je reste. Ensuite je suis sorti, pour laisser Bouna (Ndiaye) parler technique et moi, pendant ce temps, j’ai discuté avec d’autres clubs, les Lakers et Washington notamment. Puis Bouna est sorti, m’a présenté la proposition finale et il m’a dit: 'Si on dit oui, c’est fini, on annule tous les autres rendez-vous'. Et j’ai dit oui ! ».
Il faut dire que les dirigeants de Charlotte ont sorti le grand jeu pour convaincre le Normand de poursuivre son aventure avec les frelons...
« En fait, ils ont balayé tout mon parcours de Pont-l’Évêque à Charlotte pour finir devant mon casier dans le vestiaire des Hornets, avec ce message: 'La route s’arrête ici.' Ils sont allés dans ma maison familiale à Pont-l’Évêque, dans ma chambre au centre de formation du Mans, dans mon appartement à Nancy. C’était du délire et ma mère ne m’a jamais rien dit, je n’en savais rien ! Après ils m’ont sorti trois bouteilles de Tropico. Là je me suis dit: Ils me veulent vraiment ! »
Son futur assuré, Nicolas Batum va désormais pouvoir se concentrer pleinement sur le TQO qui disputera l'Equipe de France à Manille du 4 au 10 juillet. Un tournoi que ne débutera pas l'ancien Blazer qui ne viendra prêter main forte à ses coéquipiers qu'à partir du 8 juillet.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest