Les 5 plus grandes performances de Chris Paul en playoffs

Les 5 plus grandes performances de Chris Paul en playoffs

Magistral sur ce Game 6 contre les Los Angeles Clippers, Chris Paul a peut-être sorti le plus grand match de son immense carrière.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Avant la qualification en Finales NBA des Phoenix Suns cette nuit, Chris Paul a toujours buté en playoffs. Pourtant son récital dans le Game 6 face aux Los Angeles Clippers est loin d’être sa première grande performance en postseason. C’est en revanche la plus belle.

5. Chris Paul termine les Mavericks en beauté

Mavericks @ Hornets, Game 5 du premier tour des playoffs 2008

Stats : 24 points, 10-19 aux tirs, 2-3 à trois-points, 11 rebonds, 15 passes

Chris Paul n’avait pas de temps à perdre pour ses premiers playoffs. Il ne jouait en NBA que depuis trois saisons mais il s’était déjà affirmé comme l’un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste. Et il ne lui a fallu que cinq matches pour éliminer les Dallas Mavericks de Dirk Nowitzki, finalistes en 2006. Avec son premier triple-double à la clé sur ce Game 5 remporté sur le fil.

Avec 11 points inscrits dans le money time de ce dernier match décisif, CP3 avait empêché les Texans de revenir au score en multipliant les paniers à mi-distance. Une recette qu’il continue d’appliquer aujourd’hui, 13 ans après ses premiers exploits.

4. Chris Paul surprend les Lakers au Staples Center

Hornets @ Lakers, Game 1 du premier tour des playoffs 2011

Stats : 33 points, 11-18 aux tirs, 2-3 à trois-points, 7 rebonds, 14 passes

Champions en titre et grands favoris à l’Ouest, les Los Angeles Lakers ne l’ont pas vu venir, cette défaite d’entrée. Encore moins avec Kobe Bryant, Pau Gasol ou encore Andrew Bynum sur le terrain pour martyriser les New Orleans Hornets, septièmes de la saison régulière et privés de leur meilleur marqueur David West.

Mais il leur restait Paul à la baguette. Impérial, le meneur a fait du Staples Center son jardin – quelques mois avant son transfert avorté aux Lakers et son vrai départ aux Clippers – en claquant 33 points. Dont 17 dans le quatrième quart temps, avec un 8-0 pour achever les Angelenos qui étaient revenus à 4 petites longueurs. Une masterclass de CP3. Les Hornets finiront par sortir en six manches malgré un triple-double du bonhomme dans le Game 4. Mais ce soir lui, le plus clutch, c’était lui et pas Kobe.

3. Un game winner au buzzer d’un Game 7 pour sortir les Spurs

Spurs @ Clippers, Game 7 du premier tour des playoffs 2015

Stats : 27 points, 9-13 aux tirs, 5-6 à trois-points, 2 rebonds, 6 passes

Un autre duel contre les champions en titre. Mais quatre ans après. Cette fois-ci, ce sont les San Antonio Spurs qui sont tombés sur un Chris Paul intenable dans le money time. Il a inscrit 18 de ses 27 points en deuxième mi-temps, avec notamment quatre paniers primés très précieux. Mais le plus beau reste l’ultime action de la partie. Un game winner planté avec la planche devant Tim Duncan. Pour éliminer une équipe mythique sacrée la saison précédente. Lors d’un Game 7. Ça pèse, non ?

Le pire, c’est que Paul n’était même pas à 100%. Il jouait malgré une blessure aux ischios. Ironie du destin, c’est après l’une des actions les plus clutch de sa carrière qu’il a délivré ses pires performances dans les fins de parties serrées au tour suivant. Ses erreurs contre le Thunder ont coûté une qualification aux Clippers, encore une fois éliminés au second tour.

2. Chris Paul impérial quand James Harden se troue

Chris Paul

Rockets @ Jazz, Game 5 des demi-finales de Conférence 2018

Stats : 41 points, 13-22 aux tirs, 8-10 à trois-points, 7 rebonds, 10 passes

Après avoir si souvent échoué près du but, Chris Paul ne pouvait pas laisser passer l’occasion de se qualifier pour les finales de Conférence. 13 ans. Il a attendu 13 ans avant d’enfin passer le second tour en délivrant une performance historique contre le Utah Jazz. Il est devenu ce soir-là le premier joueur à compiler 40 points et 10 passes sans perdre le moindre ballon. Un Paul tout en maîtrise pour sortir la franchise de Salt Lake City.

CP3 avait notamment pris les commandes en fin de partie. Comme souvent. En effet, James Harden passait complètement à côté de son match (7 sur 22 aux tirs) et c’est donc le vétéran qui a été contraint d’inscrire 8 points de suite pour donner de l’air aux Rockets. Cette équipe de Houston tournait vraiment bien… et elle menait même 3-2 contre les Golden State Warriors en finales de Conférence. Avant que Chris Paul finisse par manquer les deux derniers matches suite à une blessure…

1. Enfin la délivrance

Suns @ Clippers, Game 6 des finales de Conférence 2021

Stats : 41 points, 16-24 aux tirs, 7-8 à trois-points, 4 rebonds, 8 passes

Comme un symbole, c’est au Staples Center, la terre de ses plus grands échecs, que Chris Paul a enfin inversé le sort. En arrachant sa première participation aux finales NBA à 36 ans et après 16 ans de carrière. Le tout en offrant un récital : 41 points dont 32 en deuxième mi-temps et 19 dans le quatrième quart temps. Il a presque autant marqué à lui tout seul que toute l’équipe des Clippers dans les 12 dernières minutes.

Et maintenant, les Dieux du basket sont prêts à récompenser leur fils, le « Point God ». Parce que maintenant que lui reste plutôt en bonne santé – un cas de COVID et une blessure à l’épaule quand même – ce sont les autres stars qui se blessent. Si ça ce n’est pas le destin.

CQFR : Chris Paul est grandiose et va jouer ses premières Finales !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest