CQFR : Chris Paul est grandiose et va jouer ses premières Finales !

CQFR : Chris Paul est grandiose et va jouer ses premières Finales !

Voici ce qu'il fallait retenir du game 6 entre les Phoenix Suns et les Los Angeles Clippers.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Phoenix Suns @ Los Angeles Clippers : 130-103 (4-2)

- C'est donc sur le parquet où il a tant échoué dans cette quête que Chris Paul est allé chercher son premier ticket pour les Finales NBA. Difficile de ne pas être heureux pour "CP3", qui a balayé cette anomalie de sa carrière en sortant un game 6 grandiose contre les Los Angeles Clippers.

Paul a pris ses responsabilités dans le 3e et le 4e quart-temps pour donner de l'air à son équipe, éteindre l'enthousiasme des fans des Clippers et rendre une copie à 41 points, 8 passes, 4 rebonds et 3 interceptions, sans perdre le moindre ballon et en shootant à 16/24. Une perf tout simplement magnifique, avec 31 points en 2e mi-temps, dont beaucoup ne l'imaginaient plus capable après la fin de son aventure à Houston.

- Les Phoenix Suns, absent des Finales NBA depuis 1993, ne sont plus qu'à quatre victoires du titre et attendent désormais le nom de leur adversaire. Sauf retour quasi miraculeux de Giannis Antetokounmpo, Phoenix sera favori de l'opposition. C'est la première fois dans l'histoire de la NBA qu'une équipe atteint les Finales après 10 ans sans la moindre qualification pour les playoffs.

Comment la NBA a éliminé l'équipe de France face à la Suisse

- Devin Booker (21 points), Deandre Ayton (16 points, 17 rebonds, 2 contres) et Jae Crowder (19 pts) ont eux aussi joué un rôle important dans cette victoire qui s'est dessinée grâce à une formidable adresse extérieure (17/31 à 54%) et une domination sans partage au rebond (47-32).

- Patrick Beverley n'allait pas quitter la scène sans un dernier coup d'éclat. Le meneur des Clippers n'a pas aimé que Chris Paul le fixe au moment de rejoindre son banc pour un temps mort. Il n'a rien trouvé de mieux que d'aller le pousser par derrière. Expulsion, merci, au revoir et pas à bientôt.

- Paul George n'a pas pu répéter ses exploits du game 5. PG13 a fini avec 21 points et 9 rebonds à 6/15. Dans un contexte difficile, il aura tout de même globalement réalisé de très bons playoffs et permis de faire comprendre un peu mieux ce qu'il entendait par l'appellation "Playoff-P".

- La saison de Nicolas Batum (9 points, 4 rebonds, 2 passes) a elle aussi pris fin et le capitaine des Bleus va pouvoir souffler un peu avant les Jeux Olympiques. Cette saison aura été une vraie bouffée d'air dans la carrière jusque-là à l'arrêt de "Batman" et il a prouvé qu'il était encore capable d'être un élément important d'une équipe qui joue le titre.

Chris Paul sur le marché de la free agency cet été ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest