Chris Paul sur le marché de la free agency cet été ?

Chris Paul pourrait faire une croix sur 44 millions de dollars pour aller tester le marché lors de l'intersaison.

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Chris Paul sur le marché de la free agency cet été ?

ur une bonne dynamique dans la bulle d’Orlando, les Phoenix Suns ont franchi un cap avec l’arrivée de Chris Paul. Logiquement ils aimeraient sans doute le garder un peu plus qu’un an. Mais à quel coût ?

C’est de toute façon le joueur qui a la main pour l’instant. Deuxième salaire de la ligue cette année (41 358 814 dollars), il a une player option encore plus conséquente la saison prochaine. S’il décide de l’activer, il touchera 44 211 146 millions de dollars. On pourrait se dire que Chris Paul aurait tort de se priver. Et pourtant…

Dans un papier sur les meneurs susceptibles d’intéresser les New York Knicks, Marc Berman assure que CP3 renoncera à cette somme :

« Chris Paul en a surpris beaucoup en disant à ses associés récemment qu’il n’allait pas exercer sa dernière année à 44 millions et qu’il chercherait un nouveau deal de deux ans à 36 ans. »

Le calcul pour le meneur des Suns est compréhensible. S’il est sur le marché à l’issue de la saison prochaine, il aura alors 37 ans et représentera probablement un risque plus grand à un tel âge qu’après une saison excellente à 36 ans où il a montré qu’il en avait encore sous le capot.

CQFR : Phoenix n’est plus qu’à une victoire des Finales NBA !

S’il se blesse ou s’il marque le pas la saison prochaine, il se pourrait qu’on ne lui propose qu’une petite somme l’été prochain. Qui additionnée aux 44 millions de son contrat pourrait représenter une somme moindre qu’un contrat sur deux ans (ou sur trois ans comme d’autres rumeurs l’évoquaient) signé cet été. Surtout que son niveau actuel peut lui permettre de pousser une équipe à risquer le tout pour le tout. C’est-à-dire être prête à payer beaucoup trop cher une deuxième année de contrat pour s’assurer ses services l’an prochain.

Cette équipe pourrait d’ailleurs être les Phoenix Suns :

« C’est difficile d’imaginer les Suns ne pas tout faire pour le faire revenir sur un package de deux ans - qu’ils gagnent le titre ou non », poursuit Berman.

Surtout que Cameron Payne sera free agent après les playoffs.

Quelle que soit sa destination, on peut compter sur Chris Paul pour tirer le max de sa fin de carrière. Sportivement et financièrement.

Chris Paul, Magic Johnson déjà en campagne pour l’envoyer aux Lakers

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest