Les Cavs respirent encore et remportent le game 3 à domicile

Les Cleveland Cavaliers ont remporté très largement (120-90) le game 3 des Finales NBA. Avec un duo LeBron James-Kyrie Irving particulièrement remonté, les locaux ont fait passer un sale quart d'heure aux champions en titre.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Les Cavs respirent encore et remportent le game 3 à domicile
La réaction était attendue, pour ne pas dire vitale. Dans le couloir qui mène au parquet de la Q Arena, LeBron James avait prononcé des mots à la tonalité claire et sans équivoque. "La victoire ou la mort. Suivez-moi dès le début et faites votre boulot !". Les paroles du "Chosen One" ont été payantes et les Cleveland Cavaliers se sont bien mis au diapason de leur leader. Agressif et déterminé à préserver l'invincibilité de son équipe dans ces playoffs, James a été l'acteur majeur du très large succès des Cavs dans ce game 3 des Finales face aux Warriors : 32 points, 11 rebonds, 6 passes et 2 contres, tout à 14/26. Si Cleveland a surmonté le choc psychologique des deux premières rencontres et l'absence de Kevin Love, c'est grâce à une gestion intelligente de Tyronn Lue, auteur de son premier coup de poker depuis son arrivée en cours de route cette saison à la place de David Blatt. Pour pallier le forfait de l'ancien intérieur des Wolves, cloué sur le banc par le protocole médical de la NBA, Lue a surpris son monde en titularisant Richard Jefferson plutôt que Timofey Mozgov ou Channing Frye. Le résultat a été plutôt parlant puisque l'expérience de l'ex-finaliste (avec New Jersey) s'est traduite positivement sur le terrain (9 points, 8 rebonds et un différentiel de +11) en dépit de ses 35 ans. Tous les membres du cinq de l'Ohio ont d'ailleurs répondu présents pour ce succès qui s'est dessiné très rapidement après une entame de match quasi parfaite de LeBron and co. Les écrans solides et l'intensité au rebond de Tristan Thompson (14 points, 13 rebonds), l'adresse de JR Smith (20 points, 5/10 à 3 points) et, détail important, le réveil de Kyrie Irving (30 points, 8 passes, à 12/25), tout est allé dans le sens des Cavs cette nuit.
"Si nous avons gagné ce soir, alors que beaucoup pensaient que nous nous dirigions vers un sweep, c'est grâce à l'impact physique que l'on a mis dans ce match et à notre application en défense. Je sais que ma composition d'équipe a été critiquée, mais ça m'importe peu. Les gens qui critiquent devraient essayer de coacher", a prévenu Tyronn Lue devant la presse.
[caption id="attachment_327785" align="alignright" width="318"] Kyrie Irving défend sur Klay Thompson dans le game 3 des Finales 2016.[/caption] [superquote pos="g"]Curry : "Pas réussi à jouer mon jeu"[/superquote]Les Warriors ont paru empâtés et sans vie après avoir pourtant été terrifiants de facilité il y a encore trois jours. Sur son banc, Steve Kerr a constamment pesté contre l'attitude "soft" (selon ses propres termes) de ses joueurs que n'a même pas pu contrecarrer le fameux "cinq de la mort" avec Andre Iguodala poste 3 et Draymond Green poste 5. Ce dernier a traversé la partie comme le fantôme de celui qui a dominé les games 1 et 2, dominé par Thompson au duel et peu pertinent en phase offensive. On attendait également un Stephen Curry revigoré après deux matches de décrassage, mais le double MVP en titre n'a pas complètement rassuré. Pour la première fois de sa carrière, il a ainsi signé un troisième match en dessous des 20 points (19 points à 6/13). Curry n'a pas été catastrophique (6 pertes de balle tout de même), mais son influence habituelle sur les rencontres n'est plus aussi palpable depuis la fin de la série contre OKC. Pour l'heure, le meneur californien est le MVP en titre le moins prolifique offensivement de l'histoire des playoffs.
"Ils ont fait ce qu'il fallait mais je n'ai rien fait pour les perturber et je n'ai pas réussi à jouer mon jeu. Si je veux aider mon équipe à gagner le prochain match, je dois faire cent fois mieux que ça, notamment dans le 1er quart-temps. Je dois réussir à contrôler les matches à nouveau", a analysé Curry.
Pour la troisième fois en autant de matches, cette opposition des Finales NBA n'a pas été franchement emballante en termes de suspense. Voir les Cavs se rebiffer est une bonne nouvelle pour l'intérêt de cette série, mais on attend encore la rencontre référence où les deux équipes seront toutes les deux à bloc et capables d'éviter une défaite de 30 points. Elles ont deux jours pour mettre cela sur pied.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest