CQFR : DeMar DeRozan torpille les Lakers, Phoenix inarrêtable

CQFR : DeMar DeRozan torpille les Lakers, Phoenix inarrêtable

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Celtics @ Cavs : 98-92
Kings @ Pistons : 129-107
Pelicans @ Wizards : 100-105
Magic @ Hawks : 111-129
Pacers @ Knicks : 84-92
Nuggets @ Mavs : 101-111
Rockets @ Grizzlies : 102-136
Suns @ Wolves : 99-96
Heat @ Thunder : 103-90
Raptors @ Blazers : 113-118
Bulls @ Lakers : 121-103

Kristaps Porzingis, CP3 : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

DeRozan et le California Love font mal aux Lakers

- Les Bulls sont décidément à l'aise à Los Angeles. 24 heures après avoir mis fin à la série de victoires des Clippers, Chicago s'est cette fois payé les Lakers, en partie grâce aux joueurs qui ont des liens évidents avec L.A. ou la franchise. Un homme, dont on a beaucoup parlé d'une possible arrivée à Los Angeles durant l'intersaison, a encore brillé de mille feux : DeMar DeRozan.

Dans une partie facilement maîtrisée par les Bulls, DeRozan a été d'une aisance et d'une justesse effarantes, dans la lignée de ce qu'il montre depuis qu'il a déménagé dans l'Illinois. Avec 38 points et 6 passes à 15/23, l'ancien joueur des Raptors et des Spurs a dominé son sujet, bien aidé par deux autres "Cal guys".

Lonzo Ball, qui a démarré sa carrière aux Lakers, a planté 27 points (7/10 à 3 points) et distribué 8 passes, pendant que Zach LaVine, universitaire à UCLA, a ajouté 26 points à l'équation.

L'ancien Laker qui a reçu la plus belle ovation reste néanmoins Alex Caruso, pour lequel les Lakers avaient préparé une vidéo hommage, diffusée pendant un temps mort. Clairement, les fans doivent le regretter en ce début de saison.

- Anthony Davis n'a pas terminé la rencontre et s'est fait éjecter à la fin du 3e quart-temps pour avoir râlé sur un arbitre. Ce serait quand même pas mal que LeBron James ne tarde pas trop à revenir...

Boston se venge, Mobley passe à côté

- 48 heures après avoir été séchés par les Cavs, les Celtics ont pris leur revanche. Pas de craquage cette fois, juste un match serré dans lequel ils ont eu le sang froid nécessaire pour bien finir la rencontre. Les 6 points de Dennis Schröder autour de la dernière minute de jeu et les 23 points de Jayson Tatum ont pesé dans la balance.

La très mauvaise soirée d'Evan Mobley (1 point à 0/11 et une sortie après une blessure au coude), également, malgré les efforts de Cedi Osman (26 pts) et Ricky Rubio (28 pts).

Evan Mobley est déjà trop fort

Walton respire un peu

- Les Kings ont sans doute provisoirement sauvé la tête de Luke Walton. Après quatre défaites de suite, Sacramento a retrouvé le chemin de la victoire à Detroit, sur fond de rumeurs d'un départ prochain du head coach californien sans une nette amélioration des résultats.

Les Kings ont rapidement pris le large dans le sillage de Buddy Hield (22 pts) et Tyrese Haliburton (17 pts, 10 pds). Killian Hayes, qui sortait de son meilleur match de la saison en NBA, n'a pas pu enchainer à la finition (0 point à 0/5, 5 rebonds, 3 passes, 1 interception, 1 contre). Cade Cunningham a été beaucoup plus tranchant avec 25 points, 8 rebonds et 8 passes à 10/20.

Les Wizards effacent 19 pts de retard, New York en mode muraille

- Les Wizards se sont fait peur contre New Orleans, mais sont finalement parvenus à gommer leur retard de 19 points pour s'imposer contre les Pelicans, bien moins inoffensifs depuis le retour de Brandon Ingram (31 pts).

Spencer Dinwiddie a encore été le chef d'orchestre en l'absence de Bradley Beal, en inscrivant 19 de ses 27 points après le repos. Washington affiche un bilan de 10-3, le meilleur de la franchise depuis les Bulls en 1974.

On notera à nouveau l'entrée précieuse de Deni Avdija (11 points, 10 rebonds, 1 interception, 1 contre et, à nouveau, le meilleur +/- du match), qui trouve ses aises cette saison après une année rookie contrariée.

- Quand les temps sont durs, il est toujours bon de s'en remettre à la défense. Les Knicks ne jouent pas bien en ce moment et restaient sur trois défaites de suite à la maison. Ils semblaient partis pour en vivre une nouvelle contre Indiana cette nuit, jusqu'à ce qu'ils activent le mode muraille dans le 4e quart-temps.

Les hommes de Tom Thibodeau n'ont concédé que deux paniers aux Pacers sur les 12 dernières minutes du match, pour décrocher un succès poussif mais important pour le moral. Immanuel Quickley a fait du bien en sortie de banc (16 pts), comme l'ensemble des remplaçants new yorkais.

Evan Fournier n'a pas échappé aux difficultés du starting five des Knicks : 7 points, 3 rebonds et 3 passes en 24 minutes.

Porzingis et du small ball, la recette qui marche

- Les Mavs  ont renversé les Nuggets en utilisant du small ball, Kristaps Porzingis (29 points, 11 rebonds) et la gnaque de Luka Doncic (23 points, 11 passes), Tim Hardaway Jr (19 pts) et Jalen Brunson (17 pts, 6 passes).

Il fallait bien ça pour empêcher Denver et Nikola Jokic (35 points, 16 rebonds, 6 passes et 2 contres) de venir gagner au Texas. Malheureusement pour Dallas, qui reste sur 5 victoires en 6 matches, Luka Doncic n'a pas fini le match à cause d'une blessure à la cheville qu'il faudra évidemment suivre de près.

12e défaite de suite pour Houston, KAT cartonne en vain

- Memphis avait besoin de retrouver le moral après une série de mauvais matches. C'est injuste, mais les Rockets passaient par là et ont servi d'exutoire. Les Grizzlies se sont très facilement imposés à domicile, avec 22 points de Ja Morant, 16 de Dillon Brooks et un record de points inscrits cette saison pour la franchise (136).

Du côté de Houston, il s'agit de la 12e défaite consécutive et le compteur reste bloqué à une victoire depuis le début de la saison NBA.

Les 10 pires équipes de l'histoire... bientôt battues par Houston ?

- On a coutume de dire qu'il n'y a pas de défaites encourageantes. Mais perdre de peu contre le finaliste NBA sortant quand on est autant en difficulté que Minnesota, ce n'est pas rien. Les Wolves ont cédé en fin de match face aux Suns, gâchant le gros match de Karl-Anthony Towns (35 points, 13 rebonds).

Si Phoenix n'a pas très bien joué, le retour de Deandre Ayton (22&12) et les efforts de Chris Paul (19 de ses 21 points dans le 4e QT) et Devin Booker (29 pts) en fin de match ont permis aux joueurs de Monty Williams de poursuivre leur belle série de 9 victoires de rang.

Miami s'en sort sans ses patrons, Portland a trouvé la formule

- Miami a joué sans Jimmy Butler et Bam Adebayo, mais s'en est quand même sorti à OKC. Tyler Herro (26 points) et Duncan Robinson (21 pts) ont assuré au scoring, pendant que Kyle Lowry faisait... du Kyle Lowry (11 points, 11 passes et de la roublardise à tous les étages).

- Et si Portland avait trouvé la bonne solution ? Chauncey Billups a joué bien plus small et donné davantage de temps de jeu à Larry Nance (15 points à 7/7) et Nassir Little cette nuit, pour prendre le meilleur sur les Raptors. Dans cette configuration, Damian Lillard (24 points, 8 passes) a retrouvé son sang froid et son adresse, et CJ McCollum (29 pts) l'a épaulé pour venir à bout de Toronto.

Billups va devoir se poser la question du temps de jeu de Jusuf Nurkic, notamment, pour les prochains rendez-vous...

- Au lendemain de leur belle victoire contre Milwaukee et du show Trae Young, les Hawks ont remis le couvert de manière un peu moins spectaculaire face à Orlando. Pour répondre à Cole Anthony (27 points, 11 passes), Atlanta a joué la carte collective avec Young, Collins, Bogdanovic et Capela tous à 20 points ou plus.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest