Danny Green monte en puissance

Meurtrier à 3 points depuis le début de la série face à OKC, Danny Green pose des problèmes complexes au Thunder. Dépassé, Thabo Sefolosha risque de perdre sa place dans le 5 à cause de ce retour en forme.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Danny Green monte en puissance
"Quand Danny est ouvert, je veux qu'il shoote. C'est tout". Gregg Popovich n'est pas du genre à entrer dans le détail lorsqu'on lui demande s'il est satisfait de Danny Green ces derniers temps. Le taciturne gourou des Spurs n'en pense pourtant pas moins. Blessé et moins régulier cette saison, l'arrière de 26 ans est en train de confirmer qu'il n'est jamais aussi redoutable qu'en playoffs. Après un game 1 déjà très réussi (où on l'a même vu taper la pose après un shoot extérieur) avec 16 points à 4/5 à 3 points, le New Yorkais a fait feu de tout bois cette nuit lors de l'humiliation infligée par San Antonio à Oklahoma City. Avec 21 points, Green a bien épaulé Tony Parker au scoring, réussissant au passage 3 interceptions pour prouver qu'il pouvait parfaitement endosser le costume de "3 and D" cher aux techniciens de la ligue. Là où l'éphémère joueur des Cavs a rassuré, c'est par son adresse terrifiante derrière l'arc au moment où San Antonio en a le plus besoin. Ses deux shoots à 3 points inscrits en fin de 2e quart-temps à une minute d'écart ont permis aux Texans de prendre le large pour ne plus jamais sentir le souffle du Thunder.

Sefolosha en souffrance

Avec 7 tirs primés sur 10 tentatives, Danny Green a au passage égalé son record de tirs extérieurs réussis sur un match en playoffs établi lors des Finales 2013 contre Miami. Mieux, le voilà sur d'excellentes bases pour battre celui du plus grand nombre de paniers from downtown sur une Finale de Conférence. Lors des deux premiers matches contre OKC facilement gagnés par San Antonio, le #4 a transformé 11 de ses 15 tentatives. Effrayant ! Gregg Popovich peut se réjouir, son joueur est sorti vainqueur haut la main de ses duels avec Thabo Sefolosha sur les deux premières rencontres. Le Suisse n'est toujours pas parvenu à s'exprimer cette nuit, avec un 0/5 au shoot et un manque de tranchant défensif inhabituel qui l'a condamné à l'impuissance face à Green. Scott Brooks, conscient des difficultés de son arrière, ne lui a laissé que 26 minutes en tout pour s'exprimer sur les deux matches. La faute, évidemment, à la forme resplendissante de Danny Green.
"Je ne sais pas trop quoi faire pour le moment. On se concentre sur les paniers intérieurs mais on est trop lents à sortir sur leurs shooteurs comme Danny Green".
Il est probable que Brooks réagisse face à ce match-up défavorable. Contre Memphis, déjà, le manque d'allant offensif de Sefolosha avait contraint son coach à le sortir du 5 de départ pour faire place à Reggie Jackson. On pourrait assister à ce type de remaniements dimanche, lorsque le Thunder tentera de sauver sa peau à domicile dans le match 3.

Les 7 paniers à 3 points de Danny Green contre OKC

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=Tn14cU7_TVI[/youtube]
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest