De l’eau dans le gaz entre Deandre Ayton et Phoenix pour une histoire de sous ?

Deandre Ayton sort d'une superbe saison avec Phoenix. Petit souci, les Suns ne veulent pas lui donner autant d'argent que ses camarades de la Draft 2018...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
De l’eau dans le gaz entre Deandre Ayton et Phoenix pour une histoire de sous ?

Deandre Ayton a passé un cap la saison dernière. Le pivot des Phoenix Suns a réalisé une superbe troisième saison en NBA, avec une excellente campagne de playoffs qui a aidé son équipe à atteindre les Finales NBA. Sur cette lancée, beaucoup pensaient voir venir une extension de son contrat rookie, pour s'assurer de sa présence pour les années à venir. Malheureusement, les discussions sont au point mort.

Selon Adrian Wojnarowski d'ESPN, les Suns rechignent à proposer le contrat max auquel Ayton peut prétendre. Le Bahaméen souhaite un deal dans la même veine que ceux signés par ses camarades de la cuvée 2018, à savoir Luka Doncic, Trae Young, Shai Gilgeous-Alexander et Michael Porter Jr.

Deandre Ayton, n°1 de cette promo, peut logiquement demander un contrat de 5 ans pour 172.5 millions de dollars, avec des bonus de performances pouvait faire grimper ce montant jusqu'à 207 millions. Le souci viendrait de la direction, et plus particulièrement du propriétaire Robert Sarver - dont on connaît l'excentricité et, parfois, le manque de jugeote - qui ne considérerait pas Ayton comme étant du même niveau que les joueurs cités précédemment. Son profil a beau être différent, l'intérieur de 23 ans a montré qu'il avait sa place dans le cinq d'un contender et qu'il avait encore une belle marge de progression...

Le proprio croit-il en Deandre Ayton ?

Si les choses ne bougent pas d'ici la fin de la saison, Deandre Ayton pourra tester le marché en qualité de restricted free agent. Si Phoenix garderait la main sur sa prolongation ou non (il suffira aux Suns de s'aligner sur la plus grosse offre), le lien de confiance qui existe entre le joueur et le front office risque d'être endommagé comme c'est souvent le cas dans pareille situation.

Sarver est un propriétaire plutôt économe - certains diront radin - puisqu'il n'a pas payé la luxury tax depuis la saison 2009-2010. La plupart des équipes qui visent le titre ont trois joueurs sous contrat max dans leur effectif. Soit Sarver veut absolument économiser jusqu'au bout, soit il considère qu'il peut faire signer un joueur supérieur à Ayton avec ce type de contrat.

La saison dernière, Deandre Ayton tournait à 14.4 points, 10.5 rebonds et 1.2 contres par match, avec un pourcentage de 66% d'adresse en playoffs. On peut aussi souligner le bon travail fait par l'intéressé en défense sur Giannis Antetokounmpo. Le Greek Freak n'a shooté qu'à 53% lorsque Ayton défendait sur lui, contre 70% contre le reste des Suns.

Chris Paul, c'était très chaud avec Deandre Ayton

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest