Derrick Williams a-t-il vraiment un avenir aux Kings ?

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Derrick Williams. Titulaire à son arrivée aux Sacramento Kings, il est à nouveau sur le banc.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le bon endroit au bon moment. Une carrière peut parfois se jouer sur des détails. Deuxième choix de draft en 2011, Derrick Williams était promis à un avenir brillant en NBA. Un joueur grand par la taille, athlétique, capable de scorer, bref, le package intégral ou presque. Et pourtant, le jeune homme se cherche encore. Ses 31 points inscrits face à Dallas et ses débuts encourageants sous ses nouvelles couleurs des Sacramento Kings laissaient présager d’un nouveau départ pour l’ancienne star universitaire après deux années en demi-teinte à Minnesota. Il était enfin titulaire et tournait à 13 points de moyenne sur ses sept premiers matches en Californie. Puis Rudy Gay a débarqué et Derrick Williams a retrouvé le banc.
« Les changements, ça arrive. On a des nouveaux joueurs et les rôles changent », explique le joueur au Sacramento Bee. « Il y a plein de bons joueurs dans cette équipe. Il faut s’habituer à ça. Je ne fais pas de grosses statistiques actuellement mais j’aide l’équipe d’une autre manière. »
Le temps de jeu de « D-Will » a logiquement diminué. Il joue désormais 24 minutes en moyenne (sur les huit derniers matches en sortie de banc) pour 7,4 points. Pas vraiment digne d’un second choix de draft. Difficile dans ces conditions de se mettre en valeur. Aligné dans les dernières minutes de la rencontre face à Miami – ce qui est tout de même un fait encourageant – Williams n’a pas touché la gonfle en attaque.
« Pas une seule fois. Mais le coach m’a quand même laisser sur le terrain car je peux défendre sur plusieurs positions. »
Le Californien n’est pas un grand défenseur, ses coéquipiers sont simplement encore plus mauvais que lui dans ce domaine. Williams est avant tout un scoreur qui a besoin de se mettre en avant. Or, avec Isaiah Thomas, DeMarcus Cousins et Rudy Gay dans son équipe, il risque d’avoir peu d’opportunités pour se montrer. Alors certes, il peut essayer de se reconvertir en role player mais encore faudrait-il que l’ensemble de l’équipe se mette à défendre. Bref, le mauvais endroit au mauvais moment. Encore.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest