Doc Rivers a vraiment un bilan horrible sur les games 7…

La défaite des Sixers dans le game 7 contre Atlanta, finalement, c'est business as usual pour le pauvre Doc Rivers.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Doc Rivers a vraiment un bilan horrible sur les games 7…

C'est bien beau de jeter Ben Simmons aux orties, mais Doc Rivers ne peut pas constamment réussir à détourner l'attention de son historique assez terrifiant en playoffs. L'homme a plein de qualités. Le coach aussi, d'ailleurs. On ne gagne pas titre NBA, pas plus qu'on est respecté par la plupart des acteurs de la ligue, si on n'a pas la moindre once de talent. Mais au bout d'un moment, il faut quand même se demander si quelque chose ne cloche pas spécifiquement avec lui dans ces situations de matches à fort enjeu.

La défaite des Sixers dans le game 7 de la demi-finale de Conférence n'est pas la première pour Doc Rivers dans ces circonstances. L'ancien coach des Clippers est déjà le recordman du nombre de défaites dans des séries ou son équipe menait 3-1 (il en a trois à son passif). Il est désormais de très loin celui qui a perdu le plus de games 7 en NBA.

Comment Doc Rivers rejette la faute sur Ben Simmons après le Game 7

D'après Stat Muse, Rivers a coaché à 15 reprises dans ces circonstances et a perdu... 9 fois. Pire, 5 de ces 9 défaites ont eu lieu à domicile pour ses équipes. Derrière lui, on retrouve Pat Riley, qui a connu 5 fois la défaite, dont 2 fois à la maison. Le simple fait qu'il ait dû passer par 15 games 7, quatre de plus qu'un monstre sacré comme Riley, est déjà déroutant. Il a au passage égalé la plus longue série de défaites dans des games 7 de Rick Adelman (4 de rang).

Le fait qu'aucune de ses équipes - quels que soit son charisme et son bagout - n'ait dépassé le 2e tour des playoffs depuis 9 ans alors qu'il a eu des joueurs comme Chris Paul, Blake Griffin, Paul George, Kawhi Leonard et Joel Embiid, est malheureusement assez parlant aussi.

On imagine mal le front office des Sixers mettre déjà fin à l'expérience, surtout après une saison régulière réussie. Il risque davantage d'y avoir des remous dans le roster. Simplement, on peut supposer qu'au vu du bilan décevant de Doc Rivers dans ces matches charnière, Daryl Morey et ses supérieurs seront un peu plus en alerte la saison prochaine...

Ben Simmons, son « choke » offensif terrible en chiffres

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest