Donovan Mitchell a son favori pour le poste de coach du Jazz

Parmi les candidats pressentis pour le poste de coach du Utah Jazz, Johnnie Bryant aurait les faveurs de Donovan Mitchell. Un soutien qui pourrait avoir d’importantes conséquences dans le processus de recrutement.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Donovan Mitchell a son favori pour le poste de coach du Jazz

Au Utah Jazz, la recherche d’un nouveau coach en chef a déjà commencé. Une liste préliminaire de sept noms a été établie après le départ de Quin Snyder et Donovan Mitchell aurait choisi son favori. Une nouvelle qui pourrait grandement affecter la course.

Passé par le Jazz de 2012 à 2020, Johnnie Bryant a pu travailler avec Mitchell pendant quelques années. Il a depuis accepté un poste de coach en chef associé aux New York Knicks, une franchise souvent liée à l’arrière. En l’occurrence, il serait le favori de la star de Utah pour le rôle d’entraîneur de l’équipe, d’après Marc Stein.

Bryant faisait déjà partie des candidats pressentis pour le poste. Spécialiste du développement, il a travaillé sur le banc de Snyder pendant six ans et connaît bien la maison. Désormais, le soutien de Donovan Mitchell pourrait considérablement renforcer son dossier.

Utah aurait en effet l’intention de construire son effectif autour de "Spida". Tous les autres joueurs du roster seraient d’ailleurs disponibles dans des transferts et le groupe de la saison prochaine pourrait être complètement différent. Mais une chose semble pour le moment certaine : Mitchell est le centre de la franchise.

Utah Jazz : nouvelle ère, nouvel effectif ?

De plus, à l’annonce du départ de Snyder, le joueur se serait senti "troublé et désorienté". Il aurait même commencé à se demander "ce que cela signifie pour son avenir". La présence du coach aurait joué un rôle important dans la signature de son extension, ce qui pousse les observateurs à remettre en question son envie de rester à Salt Lake City. Sa réaction rapide laisse entendre qu’il aimerait davantage de contrôle dans les décisions de la franchise, notamment sur le choix du prochain entraîneur.

Danny Ainge, président des opérations basket, devrait cependant se montrer sceptique à l’idée de céder aux demandes de Mitchell. Avant son arrivée dans le front office au mois de décembre, le Jazz avait tendance à exaucer tous ses souhaits. Parfois pour le pire.

L’équipe a, par exemple, monté un transfert pour récupérer Eric Paschall, son ami d’enfance. L’ailier fort n’a pas été à la hauteur des attentes et a finalement joué 12,7 minutes par match cette saison, son temps de jeu le plus faible depuis sa draft en NBA en 2019. La franchise a également transformé son staff d’entraînement athlétique à la demande de Mitchell. Cette fois, Ainge pourrait donc poser des limites afin de ne pas perdre le contrôle de son équipe.

L’évolution de cette situation peut-elle aboutir à une demande de transfert ? Seul l’avenir nous le dira. La position de Donovan Mitchell au Jazz demeure pour le moment assez floue, et le fait de se retrouver au centre du projet sportif ne veut pas dire qu’il aura tant de pouvoir de décision. L’arrière reste sous contrat jusqu’en 2025, avec une player option pour la saison suivante.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest