Preview : Golden State-Utah, enfin un peu d’adversité pour les Warriors ?

Faciles vainqueurs des Blazers au premier tour, les Golden State Warriors, grands favoris, devront veiller à rester vigilants face au Utah Jazz.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Preview : Golden State-Utah, enfin un peu d’adversité pour les Warriors ?
La dernière fois que le Jazz et les Warriors se sont retrouvés en playoffs, les rôles étaient inversés. La formation de Salt Lake City était favorite face à l’équipe « We Believe » de Golden State, héroïque vainqueur des Dallas Mavericks, tête de série numéro un à l’Ouest, au premier tour. Cette fois-ci, c’est au Jazz de renverser des montagnes et de rêver d’un exploit. Car malgré le talent indéniable de Gordon Hayward et ses coéquipiers, les Warriors de Stephen Curry sont encore plusieurs crans au-dessus. Ils n’ont pas fait le moindre détail au premier tour, éliminant Portland en quatre manches sèches. Ils sont reposés, décontractés et prêts à en découdre avec un adversaire fatigué par une qualification au terme du septième match ce weekend. Utah avait encore la tête aux Clippers dimanche dernier. Deux jours plus tard, les voilà contraints de faire redescendre la tension, d’évacuer l’euphorie de la qualification et de se reconnecter pour affronter l’ogre de la Conférence Ouest. Et la tâche s’annonce immense pour Rudy Gobert et ses partenaires. Les Warriors dominent la ligue des deux côtés du parquet depuis le début de la saison. Ils n’ont presque aucune faiblesse (et le presque peut… presque être retiré). S’il est peu probable que le Jazz réalise l’exploit, cette série devrait tout de même être intéressante à suivre. Notamment en cas de défaite des Warriors lors de l’une des trois premières manches, histoire de jauger la capacité de réaction des grands favoris pour le titre.

Pourquoi Golden State va gagner

Quitte à se répéter à chaque tour : parce que Golden State a la meilleure équipe de la ligue. En attaque, en défense. Point. Les joueurs de Steve Kerr sont au point et ils ne sont même pas vraiment au complet. Ils sont juste trop forts. C’est peut-être un peu simpliste comme raisonnement mais il faut savoir reconnaître la puissance quand elle s’exprime. Avec Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green et un Kevin Durant qui retrouve son rythme, les Warriors n’ont jamais été aussi effrayants. Comme si cela ne suffisait pas, le Jazz débarque avec quelques soucis de santé. Chances de passer : 95%

Pourquoi Utah va gagner

Parce que le Jazz a suffisamment d’arguments pour éventuellement semer le doute dans le camp des Warriors. C’est encore une inconnue : comment cette équipe de Golden State avec KD va-t-elle réagir après une défaite en playoffs ? La force mentale des Warriors a déjà été prouvée (et contestée lors des dernières finales). Mais Utah peut toujours espérer casser la dynamique et la confiance des Californiens. Pour ça, ils doivent ralentir le jeu. Briser le rythme. Empêcher les ‘Splash Brothers’ de prendre feu. Jouer à l’ancienne. Ils ont les atouts pour imposer un défi physique intéressant aux Warriors. Surtout si Gobert est en bonne santé, ce qui n’était pas le cas lors du premier tour. Chances de passer : 5%

Le joueur-clé : Kevin Durant

Rudy Gobert pouvait mériter de figurer dans cette colonne mais nous avons préféré citer Kevin Durant. La superstar des Warriors continue de se remettre de sa blessure au genou contractée avant le début des playoffs. KD n’était clairement pas à 100% lors du premier tour (21 pts en 28 min et en deux matches). Mais ses coéquipiers n’ont pas vraiment eu besoin de lui pour sortir les Blazers. Il pourrait être plus utile sur cette série. Surtout si le Jazz parvient à limiter le tempo offensif des Warriors. Curry a déjà montré ses « limites », limites étant un grand mot, sur les picks-and-roll face à Gobert. Joe Johnson, Rodney Hood, Gordon Hayward et/ou Joe Ingles ont tous les qualités défensives pour au moins ralentir Klay Thompson. Mais aucun d’entre eux ne peut vraiment contenir Durant quand il est à son meilleur niveau. Ses isolations pourraient s’avérer précieuses dans les matches au rythme lent quand le score est serré.

Le cinq qui tue des Warriors

Stephen Curry – Klay Thompson – Andre Iguodala – Kevin Durant – Draymond Green. Comme d’habitude. Le cinq de la mort des Warriors. Sauf que, face à un Gobert en bonne santé, ce groupe devra se donner à fond en défense pour contenir le Français sous le cercle. Notamment aux rebonds. Mais les Warriors peuvent accélérer le rythme et anéantir les espoirs de n’importe quel adversaire en moins de cinq minutes avec ces cinq joueurs sur le parquet.

Le cinq qui tue du Jazz

George Hill – Joe Ingles – Gordon Hayward – Boris Diaw – Rudy Gobert. Nous avons hésité à sortir Ingles ou Diaw du cinq pour y insérer Joe Johnson, héroïque au premier tour. Mais « Babac » a pris l’habitude de gêner Draymond Green grâce à ses feintes. Au niveau des oppositions directes, ce groupe du Jazz n’a pas vraiment à rougir, même s’ils ne boxent pas dans la même catégorie que les Warriors.

Alors, sexy ? Mignon. 7,5/10

Voire même un 8 selon les goûts. Espérons simplement que les rencontres soient serrées. Et il y a des chances que ce soit le cas au moins trois ou quatre fois sur la série.

Notre pronostic : Golden State 4-1 Utah

Difficile d’imaginer le Jazz prendre plus de deux matches aux Warriors. Nous avons opté pour une rencontre, ce qui est toujours une de plus que Portland. Golden State est juste trop fort cette saison.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest