Pourquoi les Warriors ne vont pas battre le record

OK, les Golden State Warriors ont flambé cette saison. Mais ils ne vont pas gagner un 73 ème match ce soir. Explications.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Pourquoi les Warriors ne vont pas battre le record
La saison fantastique des Golden State Warriors touche à sa fin ce soir. Les champions en titre auront marché sur l'eau tout au long de l'exercice. Ils n'ont jamais perdu deux matches de suite, ont concédé deux petites défaites à domicile et restent sur trois succès de rang avant d'affronter les Memphis Grizzlies ce soir. La franchise californienne a rendez-vous avec l'Histoire. Avec un grand H. En cas de nouveau succès, ils effaceraient pour de bon les Chicago Bulls des tablettes en décrochant une 73 ème victoires en 82 matches. Un record, évidemment. Mais ne vous y trompez pas, les Warriors ne vont pas le faire. Pourquoi ?

Parce qu'on vous l'a annoncé il y a deux mois

Il y a plus d'une vingtaine de matches en arrière, nous nous étions lancés dans un jeu des pronostics de fin de saison en balançant dix prédictions plus ou moins censées. Manque de pot (oui, c'est de la faute à pas de chance), seule une d'entre elles s'est avérée jusqu'à présent et il serait bien sympathique de la part des Grizzlies de nous donner raison vu qu'ils nous ont déjà donné tort en ne faisant pas exploser leur vestiaire comme nous l'avions annoncé.

Parce que les Grizzlies sont déterminés !

Plus sérieusement, les joueurs de Memphis ont beau former une belle armée de cas sociaux, ils savent sortir le couteau et aller au charbon quand il le faut. Et ils n'ont pas l'intention de participer à la fête organisée par les Golden State Warriors. Ou alors, si, mais pour foutre le bordel.
"Nous avons une chance de foutre en l'air leur record", déclare en substance Matt Barnes.
Barnes, à l'instar de ses coéquipiers, est plutôt dangereux lorsqu'il est motivé. Derek Fisher en sait quelque chose.

Parce que les Grizzlies savent déjouer les pronostics

Les Golden State Warriors ont dominé toutes les équipes de la ligue cette saison et il est donc peu probable de les imaginer l'ultime rencontre face à une formation largement à leur portée. Mais les Grizzlies ont pris un malin plaisir à renverser des montagnes. Beaucoup les imaginaient manquer les playoffs suite aux blessures de Marc Gasol et Mike Conley. Et pourtant, avec Zach Randolph et Matt Barnes en patrons, Lance Stephenson en électron libre et des gars comme Jordan Farmar, JaMychal Green, P.J. Hairston, Xavier Munford ou Jarrel Martin en soutien, les Grizzlies ont accroché le cinquième (ou sixième) spot de la Conférence Ouest. Aucune logique.

Parce que les Golden State Warriors ont lutté au dernier match

Memphis s'est incliné d'un tout petit point lors du dernier affrontement entre les deux équipes il y a quelques jours. Les Warriors étaient même menés de dix points en fin de rencontre avant de l'emporter dans un ultime effort.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest