Goran Dragic, comment Robert Sarver l’a dégoûté des Suns

Le meneur des Chicago Bulls Goran Dragic a raconté une drôle d'anecdote avec le propriétaire des Phoenix Suns Robert Sarver.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Goran Dragic, comment Robert Sarver l’a dégoûté des Suns

Le propriétaire des Phoenix Suns Robert Sarver traîne plusieurs casseroles en NBA. Encore en octobre dernier, il a fait l'objet d'une enquête de la NBA pour racisme, sexisme et harcèlement sexuel. Et certains joueurs ont eu du mal avec son attitude. Notamment Goran Dragic.

Lors de son second passage dans l'Arizona (2012-2015), le Slovène a été tout simplement dégoûté par Sarver. Après l'une des meilleures saisons de sa carrière (2013-2014), le joueur des Chicago Bulls n'a pas réussi à devenir All-Star.

Un échec qui a fait le bonheur... du patron des Suns.

"Il est venu me voir à la salle et m'a dit qu'il était heureux... vraiment heureux. Je lui ai demandé pourquoi il se sentait si heureux. Et il m'a répondu qu'il se sentait comme ça car il n'avait pas à me payer un bonus d'un million de dollars.

Je me suis dit : 'mais quel genre de propriétaire ne veut pas que son propre joueur soit un All-Star'. Après ça, je ne me voyais vraiment pas rester dans cet endroit plus longtemps", a ainsi raconté Goran Dragic lors du podcast Dvokorak.

Finalement, le meneur va prendre l'année suivante la direction du Miami Heat, où il deviendra All-Star en 2018. Une anecdote qui ne redore pas l'image de Robert Sarver...

Du neuf dans l’affaire Sarver : des ex-employés menacés par la femme du proprio ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest