Gregg Popovich furieux contre un journaliste irrespectueux

Au sortir de la défaite de Team USA contre l'Australie, Gregg Popovich a mal vécu une question et le comportement du journaliste Joe Vardon.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Gregg Popovich furieux contre un journaliste irrespectueux

Gregg Popovich n'est jamais du genre à accueillir une défaite avec plaisir. Surtout lorsque son équipe est censée être une superpuissance que l'on n'imaginait à la base de ne pas perdre le moindre match entre la préparation des Jeux Olympiques et la finale à Tokyo. Le doute est aujourd'hui permis après les deux revers subis face à au Nigeria et à l'Australie. L'approche de Pop est toujours humble, mais l'agacement était palpable devant la presse après la rencontre.

Le head coach de Team USA n'a pas apprécié de voir Joe Vardon, le journaliste de The Athletic poser la même question que deux jours plus tôt. Vardon voulait comprendre pourquoi Team USA "n'explosait plus" les autres nations comme avant l'ère Popovich.

Team USA chute encore, ça commence à être inquiétant

"Tu as posé la même question, ou une question du même genre, la dernière fois. Tu parles de choses qui ne sont pas vraies quand tu mentionnes le fait que l'on explosait ces équipes. Ce n'est jamais arrivé, donc je ne sais pas d'où tu tiens ça".

Avant que Gregg Popovich ne puisse poursuivre, Joe Vardon l'a interrompu pour expliciter son propos. Le genre de choses que l'on évite de faire en général, mais encore plus lorsque l'interlocuteur se nomme Pop.

"Est-ce que je peux finir ? Tu vas me laisser finir ? Est-ce que tu vas me laisser finir ce que j'étais en train de dire ou pas ? Donc maintenant tais-toi pendant que je parle. Ensuite je t'écouterai.

Premièrement, quand tu dis que l'on explosait ces équipes, tu leur manques de respect. Ensuite, on a déjà eu des matches très serrés contre 4 ou 5 équipes dans les compétitions internationales par le passé. Les bonnes équipes ne se font pas 'exploser'.

Il y a certains matches où c'est arrivé dans des compétitions. Mais en général, personne n'explose une bonne équipe. Ce que tu dis est incorrect".

Gregg Popovich est tendu et sait qu'un échec aux Jeux Olympiques serait vécu comme un drame sportif, particulièrement avec un groupe où figurent Kevin Durant, Damian Lillard, Bradley Beal, Draymond Green et presque exclusivement des All-Stars.

« Pas la fin du monde », Pop trop calme après la défaite de Team USA ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest