Qui était le plus fort entre Hakeem et Shaq ? Robert Horry clôt le débat

Deux pivots de légende, deux joueurs pourtant très différents. Robert Horry a une idée de la hiérarchie entre ces deux-là.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Qui était le plus fort entre Hakeem et Shaq ? Robert Horry clôt le débat

Invité du podcast de Ryen Russillo chez The Ringer, Robert Horry s'est vu demander qui de Hakeem Olajuwon et Shaquille O'Neal, deux pivots qu'il a côtoyés durant sa carrière en NBA, était le plus fort. On pourrait croire l'homme le plus clutch de son temps un peu partisan puisqu'il a gagné deux titres avec Olajuwon à Houston (en 1994 et 1995), mais ses explications sont dans tous les cas intéressantes.

"Hakeem était plus fort. Shaq était plus dominant, mais Hakeem était meilleur. Tu veux que je développe ? [...] Je pense qu'en termes de talent, 'Dream' était au-dessus.

Shaq avait du handle, mais celui de Hakeem était un peu meilleur. Dream savait tirer des lancers francs, alors que l'on connaît les lancers de Shaq... Hakeem avait un fadeaway. Shaq c'était surtout de la force brute. Il te dunkait dessus et t'éjectait du chemin. La différence se fait là. Dream avait un peu de force et il pouvait aller au duel. Il s'est coltiné des types très forts comme Patrick Ewing ou David Robinson. Dream n'allait pas te dunker dessus, même s'il pouvait. Il allait te sortir des moves pour te faire perdre ton froc et ensuite te shooter dessus.

Robert Horry, comment il passait de joueur banal à monstre absolu dans le money time

Quand Shaq était à Orlando, il avait un peu plus de finesse, mais en vieillissant, il est devenu plus puissant et il savait quoi faire pour te battre. Il t'écrasait, te dunkait et te battait avec un drop step ou un jump hook. Je pense que Hakeem était meilleur grâce à sa finesse ET sa puissance".

En stricts termes de palmarès, Shaquille O'Neal peut se vanter d'avoir remporté deux bagues de plus. Hakeem Olajuwon pourra lui rétorquer que lui a évolué pendant le prime de Michael Jordan, une période que le Big Cactus n'a connu qu'à ses débuts dans la ligue.

Olajuwon, de A à Z

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest