L’erreur de casting se confirme à Indiana, Bjorkgren va sans doute prendre la porte

Pendant que Nate McMillan s'éclate à Atlanta, son successeur chez les Pacers Nate Bjorkgren va peut-être déjà bientôt pointer chez Pole Emploi.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com
L’erreur de casting se confirme à Indiana, Bjorkgren va sans doute prendre la porte

Tout ça pour ça... Il y a 9 mois seulement, les Indiana Pacers annonçaient le départ de Nate McMillan après quatre saisons de collaboration. Sous les ordres de McMillan, les Pacers avaient souvent dépassé les attentes en saison régulière, mais n'étaient pas parvenus à dépasser le 1er tour des playoffs. La tâche revenait donc à Nate Bjorkgren, d'imiter son ancien collègue Nick Nurse, ex-adjoint de Dwane Casey à Toronto, qui avait fait passer un cap gigantesque aux Raptors après sa promotion.

Bjorkgren n'aura peut-être qu'une seule occasion de faire mieux que son prédécesseur. Selon Adrian Wojnarowski d'ESPN, les Pacers songent à mettre fin à l'expérience au terme de la saison...

Sauf cataclysme sur les derniers matches de la saison régulière, Indiana jouera le play-in tournament pour tenter de se qualifier pour les playoffs. La franchise du Midwest n'a qu'une courte avance sur Washington, 10e, et devra dans tous les cas cravacher pour rejoindre le top 6 en post-saison. Et en cas de qualification, il faudra se coltiner l'une des meilleures équipes de l'Est, Philadelphie, Brooklyn ou Milwaukee.

Si le front office hésite à continuer avec Nate Bjorkgren, qui dispose encore d'une saison garantie dans son contrat, c'est apparemment en raison de difficultés relationnelles avec certains joueurs et membres de la franchise. Le style de coaching du natif de l'Iowa ne plaît clairement pas à tout le monde.

Atlanta a visé juste, Nate McMillan est un pompier de service historique !

En dehors de ça, il est compliqué de reprocher à l'intéressé de ne pas avoir pu tirer plus de la part de son effectif. Indiana a été, comme beaucoup, handicapé par les blessures. Domantas Sabonis, Myles Turner, Caris LeVert et consorts n'ont pas pu être utilisés autant que prévu et cela a forcément eu un impact sur les résultats.

Là où les Pacers peuvent avoir des regrets, c'est que Nate McMillan excelle du côté d'Atlanta. D'abord arrivé comme adjoint de Lloyd Pierce, l'ancien joueur et coach des Sonics a pris la relève en cours de route et va qualifier les Hawks en playoffs sans passer par le fameux play-in.

A moins d'un sursaut et d'un parcours spectaculaire dans les prochaines semaines, Indiana devra vraisemblablement reconnaître qu'il s'agissait d'une erreur de casting.

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest