Atlanta a visé juste, Nate McMillan est un pompier de service historique !

Atlanta a visé juste, Nate McMillan est un pompier de service historique !

Seul un seul coach arrivé en cours de saison a fait mieux que Nate McMillan dans l'histoire de la NBA. Rien que ça !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Ca n'a échappé à personne, le changement de coach à Atlanta a été une franche réussite cette saison. Très en-dessous de leurs objectifs avec Lloyd Pierce, les Hawks ont complètement changé de dynamique à la minute où Nate McMillan est monté en grade. A l'amorce du sprint final, la franchise a le 4e meilleur bilan de l'Est et devrait, sauf surprise, aller directement en playoffs sans passer par le périlleux play-in tournament.

Pas sûr toutefois que l'on réalise vraiment ce qu'a accompli McMillan en si peu de temps.

Depuis qu'il a remplacé Pierce, l'ancien coach de Seattle, Portland et Indiana jouit du meilleur bilan à l'Est et du 3e meilleur bilan de toute la NBA (20-8). Si on creuse un peu, même les stats avancées mettent en lumière le changement radical qui s'est opéré.

Sous Pierce, les Hawks avaient le pire net rating de la ligue dans le 4e quart-temps (-8.2). Sur les matches coachés par Nate McMillan, Atlanta est n°1 en la matière (+14.2). Evidemment, le pauvre Lloyd Pierce doit maudire les blessures et le fait que certains joueurs n'ont pas pu ou voulu se faire violence sous ses ordres. Mais l'impact de McMillan n'est pas loin d'être historique, tout simplement. D'autant qu'il a lui-même dû composer avec une moyenne de 4.2 joueurs inactifs pour cause de pépins physiques...

Pourquoi les Hawks et leur coach méritent une récompense

Un utilisateur Reddit s'est penché sur le bilan de certains pompiers de service plus ou moins célèbres, qui ont eu un vrai impact sur leur équipe une fois qu'ils sont arrivés à la barre. Ce que fait Nate McMillan le place directement dans le gratin, parmi les coaches ayant eu au moins 25 matches à se mettre sous la dent.

Seul George Karl, arrivé en cours de route à Denver lors de la saison 2004-2005 en remplacement du tandem Bzdelik-Cooper, affiche une hausse plus forte du pourcentage de victoires d'une équipe sous ses ordres. Après avoir débuté avec 17 victoires et 25 défaites, les Nuggets avaient enchaîné sur un 32-8, soit +39.5% de victoires supplémentaires.

A l'heure qu'il est, McMillan a fait faire une bascule de 30.3% à ses Hawks.

Parmi les chocs psychologiques les plus efficaces, on peut aussi retenir :

  • Red Holzman en 1968 avec les Knicks (+24.2%)
  • Larry Brown en 1992 avec les Clippers (+18.9%)
  • PJ Carlesimo en 2013 avec les Nets (+14.8%)
  • Richie Adubato en 1997 avec le Magic (+14.7%)
  • George Karl encore, en 1992 avec les Sonics (+14.3%)
  • Kevin McHale en 2005 avec les Wolves (+12.3%)
  • Lawrence Frank en 2004 avec les Nets (+10.1%)

Le pompier de service le plus efficace, en définitive, pourrait bien être Tyronn Lue, champion NBA en 2016 après avoir succédé à David Blatt, donc les Cavs étaient pourtant en tête de la Conférence Est...

Charles Barkley démonte les Hawks d’une jolie punchline

 

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest