Jimmer Fredette rendait-il ses coéquipiers jaloux ?

Keith Smart pense que la hype qui entourait son rookie ne lui a pas été bénéfique en interne.

Vincent RicardPar Vincent Ricard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmer Fredette rendait-il ses coéquipiers jaloux ?
Star en NCAA, où il a achevé sa saison senior en compilant 28.9 pts, 3.4 rbds et 4.3 pds de moyenne par matchs, Jimmer Fredette connaît une transition NBA plutôt compliquée. Interrogé par Sports Illustrated, Keith Smart, le coach des Sacramento Kings, a expliqué que son joueur avait eu du mal à assumer son statut, d'autant plus que son équipe ne lui faisait pas encore confiance.
« Son équipe n'avait pas encore confiance en lui. A expliqué Keith Smart Maintenant qu'il est assez fort pour supporter son propre poids et être sur le parquet tout en étant productif, vous commencez à voir que la confiance de l'équipe est entrain de venir petit à petit. »
Revenu à un niveau plus correct depuis deux mois, malgré un temps de jeu toujours aussi limité, l'ancien arrière de Brigham Young aurait, toujours selon son coach, fait l'objet d'un bizutage plutôt rude de la part de ses nouveaux partenaires. En effet, lui jalousant cette hype qui l'a entouré pendant de longues semaines, plusieurs joueurs des Kings auraient tout fait pour mettre des bâtons dans les roues du rookie.
« Plus tôt cette saison, il y avait des ressentiments parce que, dit ou non dit, il y a toujours un peu de jalousie dans l'air. Vous voyez un gars qui est annoncé gros, et ça n'a rien à voir avec le joueur lui-même. Mais il arrive dans l'équipe, il rend l'équipe vendeuse, et tout le monde en dehors de l'équipe voit ça. Les joueurs entendent ça aussi. Mais le joueur (Fredette sans sa hype, nldr) n'était peut-être pas près à faire face à ce qui l'attendait. »
Cette saison, Fredette tourne en moyenne à 7.4 pts (34.4% à trois points), 1.1 rbd et 1.9 pd en 18.7 min par matchs.  
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest