Jusqu’où peuvent aller les Golden State Warriors sans Stephen Curry ?

Les Golden State Warriors vont sans doute devoir composer sans Stephen Curry, touché au genou, pendant plusieurs matches.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Jusqu’où peuvent aller les Golden State Warriors sans Stephen Curry ?
«Il était là, debout, en train de pleurer.» Les confessions de Draymond Green au sujet de son coéquipier Stephen Curry font froid dans le dos. Elles donnent des frissons, tout comme les images de la nouvelle blessure du MVP ou celles de son retour au vestiaire, la mine déconfite, après avoir essayé en vain de reprendre la partie en seconde période. Héroïque tout au long de la saison, presque surhumain, intouchable, bien au-dessus de la compétition, le basketteur le plus populaire et le plus doué de la planète a finalement mis un genou à terre hier soir. Entorse à laquelle s'ajoutent ses douleurs à la cheville. Et maintenant, une question : quel avenir immédiat pour les Golden State Warriors ? https://www.youtube.com/watch?v=PCNZRwygzbs

«Jouer pour Stephen»

C'est paradoxalement sans leur superstar que les champions en titre ont fait la différence hier soir. Déchaînés, révoltés et sans doute touchés par ce coup dur, les joueurs de Steve Kerr ont fait preuve de courage et de détermination pour prendre les Houston Rockets à la gorge dès le début du troisième QT. Sans Stephen Curry, c'est un autre leader, plus vocal, qui a montré la marche à suivre. Draymond Green avait promis à son coéquipier et ami de prendre les choses en main. Il l'a fait. Sans le meneur All-Star, c'est un autre sniper qui a assuré le scoring. Klay Thompson a lui aussi haussé son niveau de jeu au retour des vestiaires. Tout comme Andre Iguodala ou Shaun Livingston.
«Nous avons fait preuve de caractère ce soir», confie Andrew Bogut à ESPN.
A la mi-temps, Steve Kerr avait zappé l'habituelle séquence vidéo pour s'entretenir avec ses troupes. Il les a invité à jouer pour leur leader. A le faire pour lui.

Quelle équipe des Warriors sans Stephen Curry ?

C'est bien ce qui les attend. Les détails sur la blessure et ses conséquences n'ont pas encore été communiqués mais avec une entorse du genou, il est fort probable que Curry manque la fin du premier tour et peut-être même quelques rencontres du second. Et il s'agit là d'une hypothèse optimiste. Les Warriors vont devoir composer sans lui. Ils ont déjà prouvé lors des Games 2 et 4 qu'ils étaient en mesure de disposer des Rockets, même sans leur meneur. Même le Game 3 a été perdu suite un panier litigieux de James Harden. Golden State est susceptible d'avancer au tour suivant dès le prochain match. La suite s'annonce en revanche un peu plus compliquée.
«Je ne miserai sans doute pas sur nous non plus si Stephen était out. C'est normal, c'est le MVP de la ligue. Mais nous sommes une équipe de compétiteurs. Nous ne reculons devant personne, quels que soient nos gars sur le terrain», promet déjà Green.
Les Warriors donnent l'impression de se préparer mentalement à des luttes délicates sans leur plus grand guerrier. La perspective d'un second tour contre les Los Angeles Clippers - L.A. mène 2-1 contre Portland - s'annonce déjà difficile. Les Californiens espéreront sans doute que Trail Blazers et Clippers se déchirent en sept manches afin que leur prochain adversaire arrive au second tour épuisé. De plus, plus la série sera longue, plus Stephen Curry disposera de temps pour laisser reposer son corps. Les Warriors ont laissé des forces en chassant le record des Chicago Bulls. Ce n'est pas seulement un hasard ou de la malchance si leur meilleur joueur s'est blessé deux fois en deux matches après avoir été plutôt épargné par les pépins physiques tout au long de la saison. Golden State doit maintenir terminer le boulot contre Houston, une équipe qui avait éliminé les Clippers après avoir été mené 3-1 en demi-finale de Conférence l'an passé. Les Rockets ne sont pas morts. En cas de succès et de qualification de Chris Paul et ses coéquipiers, le second tour s'annonce nettement plus ardu. Les Clips ne rivalisent pas avec des Warriors au complet mais l'absence de Curry devrait se faire ressentir à la mène où Shaun Livingston risque d'être vite esseulé. Restons en là pour les spéculations. Il est encore trop tôt. Mais c'est un thème qui devrait rapidement arriver sur le tapis, surtout après des analyses plus précises de l'état de santé de Curry...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest