Désabusé, Karl-Anthony Towns pousse un coup de gueule XXL !

Après la nouvelle défaite des Minnesota Timberwolves, l'intérieur Karl-Anthony Towns n'a pas caché sa lassitude et a secoué ses partenaires.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Désabusé, Karl-Anthony Towns pousse un coup de gueule XXL !

Début de saison contrasté pour les Minnesota Timberwolves. Irréguliers, les Wolves semblaient pourtant avoir trouvé le bon rythme en novembre avec une série intéressante. Mais Karl-Anthony Towns et ses partenaires sont retombés dans leurs travers.

Battue par les Cleveland Cavaliers (106-123), la franchise vient d'enchaîner un troisième revers consécutif. Avec un bilan de 11 victoires pour 15 défaites, Minnesota occupe actuellement la 9ème place de la Conférence Ouest.

Lassé par l'inconstance de son équipe, Towns a poussé un gros coup de gueule !

"Les trois derniers matches, nous nous sommes fait fesser. Nous ne perdons pas, nous nous faisons fesser. On peut avoir ces petites victoires morales dont on parle depuis sept ans que je suis là. Nous jouons bien, mais nous ne gagnons pas. Nous sommes la meilleure équipe, mais nous n'avons pas réussi à tirer.

Mais ce n'est pas le cas. On vient ici et on se fait battre. C'est aussi simple que ça. On doit juste mieux jouer, tous autant que nous sommes. Je perds depuis un long moment ici. Je n'essaie plus de perdre, putain. Nous ne travaillons pas assez.

Je suis fatigué de venir ici (devant les médias, ndlr) et de dire des choses à la fin d'une rencontre, car ça ne se traduit jamais par une réaction lors du match suivant", a soufflé Karl-Anthony Towns.

Les Wolves vont devoir surveiller avec attention la frustration de l'intérieur. A 26 ans, il incarne toujours le patron de cette équipe et reste indispensable à ce projet. Si Karl-Anthony Towns commence à afficher une telle lassitude, le plan de Minnesota, déjà en difficulté, risque d'en prendre un coup.

Puis KAT, sous contrat jusqu'en 2024, pourrait aussi se poser des questions sur son avenir...

Karl-Anthony Towns pensait avoir « l’effet LeBron » à son arrivée en NBA

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest