Kemba Walker ou Isaiah Thomas, les Hornets hésiteraient

Les Charlotte Hornets hésiteraient à re-signer Isaiah Thomas ou à ramener Kemba Walker pour jouer les doublures de LaMelo Ball.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Kemba Walker ou Isaiah Thomas, les Hornets hésiteraient

Le dossier Miles Bridges, accusé de violences conjugales et de maltraitance infantile, a logiquement accaparé toute l’attention des Charlotte Hornets. Jusqu’ici inactifs à la Free Agency, ils commencent à se pencher sur leur intersaison. Ils envisagent notamment de signer Kemba Walker ou Isaiah Thomas, d’après The Athletic.

Le front office cherche apparemment une doublure de LaMelo Ball à la mène et considèrerait ces deux vétérans comme des options viables. Une bonne manière d’ajouter de l’expérience à un effectif qui vise les playoffs l’année prochaine.

Kemba Walker, le choix de la nostalgie

Walker, 9e choix de la draft 2011 par les Charlotte Bobcats, a déjà passé huit saisons dans la franchise. Il y a connu les meilleures années de sa carrière, auréolées de trois sélections au All-Star Game.

Avant son transfert aux Celtics, le meneur affichait des moyennes de 25,6 points, 4,8 passes et 3,9 rebonds en 2018-2019. Le tout à 35,6% à trois points, après deux ans autour des 39%. Les Hornets gardent ainsi une très bonne image de leur ancien franchise player.

Cette saison a été d’un autre calibre, malheureusement. En 37 matches avec les Knicks, Kemba Walker est descendu à 11,6 points et 3,5 passes par rencontre. Des pourcentages moyens et un impact négatif en défense l’ont rapidement fait sortir de la rotation de New York. Il cherche désormais, à 32 ans, une opportunité de se relancer dans la grande ligue. Et quel meilleur cadre que Charlotte pour cela ?

Isaiah Thomas, enfin un semblant de stabilité aux Hornets ?

Isaiah Thomas a également l’objectif de redonner de l’élan à sa carrière. Depuis son départ des Celtics en 2017, le "lutin" a joué pour huit équipes différentes. Ancien All-Star lui aussi, il espère retrouver un peu de stabilité dans sa vie sportive.

L’année dernière, le meneur de 1,70 m a montré de belles choses avec les Hornets. Il tournait à 8,3 points en 12,9 minutes par match en sortie de banc, dans un rôle similaire à ce que la franchise semble chercher cet été. Il a notamment fait la différence dans le vestiaire en guidant les plus jeunes.

Mitch Kupchak, président des opérations basket, reste patient. Il attend de voir comment évoluera l’affaire Miles Bridges, qui a plaidé non coupable.

LaMelo Ball récupère enfin le numéro de ses rêves aux Hornets

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest