Quelle est la meilleure destination pour Kevin Durant ?

Kevin Durant devrait annoncer sa décision ce lundi. Au moins quatre équipes sont susceptibles d’accueillir la superstar la plus convoitée de l’été.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Quelle est la meilleure destination pour Kevin Durant ?

Oklahoma City Thunder

Avantages : - Loyauté : Kevin Durant est très proche de la communauté à Oklahoma City et il a déjà fait part plusieurs fois de son attachement pour la ville, ses habitants et les fans du Thunder. Il l’aurait ferait un bien beau cadeau en ne cédant pas aux sirènes d’un marché californien plus attractif. - Loyauté (bis) : Il a la possibilité de s’affirmer comme l’une de ces superstars qui ne font carrière qu’avec une seule franchise. « KD » a été drafté par les Seattle Supersonics mais il a grandi avec OKC. Il les a mené jusqu’aux sommets. Il serait peut-être plus beau de gagner un titre avec le Thunder qu’avec une autre équipe. Mais la beauté d’un titre est un élément abstrait qui n’existe principalement que dans la tête des fans. - Russell Westbrook. Peu de franchises sont en mesure de lui proposer un coéquipier aussi talentueux. Les deux stars se sont développées ensemble dans cette ligue et leur duo explosif est l’un des plus excitants à suivre chaque saison. C’est aussi l’un des meilleurs de l’histoire. Inconvénients : - L’ambition. Le Thunder joue évidemment pour le titre chaque année. Et si Durant a qualifié de « bon move » l’arrivée de Victor Oladipo (et donc le départ de Serge Ibaka), il manque encore peut-être un petit quelque chose à l’effectif d’Oklahoma City pour s’affirmer comme la meilleure équipe de la ligue sur le papier. Notons tout de même que le Thunder était pas si loin de jouer les finales malgré justement une équipe a priori « moins forte » que celle des Golden State Warriors par exemple. La signature d’Al Horford aurait sans doute pu enterrer le dossier « KD » mais l’intérieur All-Star n’aurait pas osé rejoindre OKC sans avoir l’assurance de jouer plusieurs saisons avec Durant et Westbrook... Probabilité de le voir signer : Estimons les à 60%. De toute façon, c’est juste un chiffre balancé pour se donner une idée.

Golden State Warriors

Avantages : - La meilleure équipe du monde. Les Warriors ont perdu la dernière finale contre les Cleveland Cavaliers mais ils ont dominé la saison régulière comme jamais une équipe ne l’avait dominé auparavant (73 victoires) et ils disposent de Stephen Curry, Klay Thompson et de Draymond Green. Difficile d’imaginer un meilleur quatuor qu’à Golden State pour Kevin Durant. Rejoindre Oakland est peut-être sa meilleure chance de gagner un titre NBA. - L’organisation. Les Warriors, ce ne sont pas seulement des joueurs d’exception. C’est aussi un propriétaire impliqué (qui dit « avoir des années d’avance »...), des fans bouillants, une nouvelle salle en projet, un excellent coach... bref, un modèle de réussite. Inconvénients : - Une balle pour quatre. Curry, Thompson, Green, Durant savent tous jouer sans le ballon. Ils sont tous des garçons intelligents capables de comprendre comment gagner en sacrifiant une partie de leurs responsabilités. « KD » a même déjà appris à le faire en cédant le rôle de première option offensive à Russell Westbrook cette saison. Il était le meilleur scoreur mais le jeu passait essentiellement par le meneur All-Star du Thunder. L’ex-MVP avait néanmoins toujours quelques possessions sur isolations. Acceptera-t-il un sacrifice personnel encore plus grand pour jouer à Golden State ? - Legacy. Il a été reproché à LeBron James de s’être associé à Chris Bosh et Dwyane Wade pour gagner des titres. Un argument bidon. Aucune star n’a gagné seule. Cette perception des fans selon laquelle un grand joueur se trahi en rejoignant d’autres grands joueurs n’a sans doute que très peu - voire pas du tout - d’impact auprès des superstars lorsqu’elles prennent leur décision. Mais sait-on jamais. Probabilité de le voir signer : 30%.

Boston Celtics

Avantages : - Conférence Est. Pourquoi se taper chaque année les San Antonio Spurs et les Golden State Warriors quand il suffit de rejoindre une équipe à l’Est pour valider son billet pour les finales de Conférence dès le mois de septembre ? LeBron James règne seul sur l’autre partie des Etats-Unis et Kevin Durant pourrait mettre à mal cette suprématie en rejoignant Boston. - Brad Stevens. Le jeune coach des Celtics est déjà considéré comme l’un des meilleurs tacticiens de la NBA. Les joueurs veulent avoir un gars comme lui comme coach. Ils veulent jouer pour un gars susceptible de faire grimper leur valeur. Demandez donc à Evan Turner et ses 70 millions de dollars. - Une organisation en plein boom. Danny Ainge a fait un boulot énorme pour reconstruire les Celtics depuis les départs de Paul Pierce, Kevin Garnett et Doc Rivers. Boston a retrouvé les playoffs il y a deux ans et ils ont flirté avec la troisième place de la Conférence Est la saison dernière. L’équipe est jeune et elle possède encore les droits sur le pick des Brooklyn Nets (possibilité de « swaper ») lors de la prochaine draft. Inconvénients : - Une équipe encore trop jeune. Les Celtics ont du talent, surtout après l’arrivée d’Al Horford. Mais ça manque encore de talents et d’expérience - notamment sur le banc et dans la raquette - pour réellement viser le titre dès la saison prochaine. Même en cas d’arrivée de Durant. Négliger l’importance de l’alchimie et surtout le temps nécessaire pour passer d’une grande à une très grande équipe serait une erreur. Probabilité de le voir signer : 5%.

San Antonio Spurs

Avantages : - Organisation. Les Spurs sont la référence. Un statut que les Warriors finiront peut-être par leur piquer mais, pour l’instant, San Antonio reste LA franchise qui joue les playoffs et le titre chaque saison depuis mille ans. Une organisation familiale mais extrêmement compétitive - deux thèmes qui collent bien à Kevin Durant. Des dirigeants, des coaches et des joueurs intelligents. Des basketteurs mais aussi des hommes de valeur. - Du talent à tous les postes. Le possible meilleur duo d’ailiers au monde avec Kawhi Leonard. - Des taxes amoindries dans le Texas. Si l’argent n’est certainement pas le facteur le plus important, Durant touchera tout de même un salaire plus imposant - en net - en signant à San Antonio plutôt qu’ailleurs. Inconvénients : - Le profil de « KD » colle-t-il au style de jeu des Spurs ? Il qualifiait Leonard d’être un « joueur de système » mais se voit-il lui dans ce rôle ? LaMarcus Aldridge avait des inquiétudes à ce sujet au point où il a sérieusement pensé à signer avec les Phoenix Suns l’an passé. Probabilité de le voir signer : 5%
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest