Kyle Lowry, son adaptation nécessaire à la personnalité de Kawhi Leonard

Pendant la saison 2018-2019, le meneur Kyle Lowry a dû s'adapter à la présence de Kawhi Leonard aux Toronto Raptors avec à la clé un titre.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kyle Lowry, son adaptation nécessaire à la personnalité de Kawhi Leonard

Avant de partir pour le Miami Heat cet été, Kyle Lowry a longtemps été le patron des Toronto Raptors. Mais pendant la saison 2018-2019, il a dû partager la lumière avec Kawhi Leonard. Pour une réussite incroyable avec le titre de champion NBA au bout.

Pour autant, cette cohabitation n'a pas toujours été facile pour le meneur de jeu. Car si l'ailier dispose d'une personnalité assez discrète sur le plan médiatique, il reste une superstar. Et sur le terrain, l'actuel leader des Los Angeles Clippers souhaite être le boss.

Parfois maladroit dans sa façon de faire, Leonard a pu compter sur l'adaptation de Lowry.

"Dans sa manière de fonctionner, Kawhi prenait les gens de la mauvaise façon. Il était genre : 'yo, yo, donne-moi le ballon, je vais le faire'. Et tu avais envie de dire : 'mais Kawhi, je suis ouvert'. Lui il continuait en disant 'je vais le mettre'.

Au bout d'un moment, tu dois comprendre qu'il est le meilleur joueur de basket de ton équipe. Et tu dois t'assurer que "ton gros chien" va manger, tu vois ce que je veux dire ? Au final, il le faut absolument.

L'équipe a accepté la situation. On lui donnait le ballon, il faisait son truc. On gagne des matches ? Donc on est tous bons. Personnellement, je ne l'ai pas mal pris. Mon rôle a juste changé par rapport aux années précédentes. Je marquais moins de points, mais j'avais des passes décisives.

Mais pour moi, ce n'était vraiment pas l'important. Tant qu'on gagnait", a ainsi raconté Kyle Lowry pour le podcast de CJ McCollum.

Kyle Lowry a eu cette intelligence pour se mettre, sportivement, en retrait. Car au niveau de son leadership, il restait le patron de ce groupe. Et grâce à lui (puis au talent de Leonard), cette formule a parfaitement fonctionné.

Le bel adieu de Kyle Lowry aux Toronto Raptors

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest