La raison pour laquelle Kevin Durant n’est pas inquiet du manque de minutes avec Harden et Irving

James Harden, Kyrie Irving et Kevin Durant ont très peu joué ensemble cette saison. Une situation qui n'inquiète pas KD.

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La raison pour laquelle Kevin Durant n’est pas inquiet du manque de minutes avec Harden et Irving

Avec leur roster indécent, les Brooklyn Nets visent forcément le titre. Sur le papier, le trio composé de Kevin Durant, Kyrie Irving et James Harden semblait déjà injouable. Et les additions de LaMarcus Aldridge et Blake Griffin à un effectif déjà monstrueux n’ont fait que confirmer l’impression. Sur le papier toujours.

Sauf que même avec une brochette de stars, n’importe quelle équipe a besoin d’un minimum de vécu commun pour trouver l’alchimie, et la bonne carburation. On se souvient des Tres Amigos du Heat qui avaient échoué dans sa quête de titre la première saison.

Or, cette expérience en commun dans les matches a plutôt été réduite. Déjà, par définition, LMA et Griffin, arrivés en cours de saison, ont logiquement peu joué avec les Nets. Mais surtout, les trois stars ont toutes été absentes à un moment ou à un autre.

Kevin Durant a ainsi manqué 23 matches en raison d’une blessure aux ischios-jambiers. James Harden en a manqué quelques-uns, notamment celui du retour de KD, mercredi, et devrait être out une dizaine de jours. Kyrie Irving, de son côté, en a manqué une quinzaine, pour des raisons parfois obscures.

Au total, le Big Three de Brooklyn n’a joué que 7 matches ensemble.

Mais Kevin Durant n’est pas plus inquiet que ça. Une partie du boulot pour trouver l’alchimie sur le terrain réside dans la capacité de ces très gros joueurs à prendre un peu moins de responsabilités que dans leurs équipes précédentes. Quelque chose de pas évident, mais qu’ils ont déjà fait et dont ils savent donc qu’ils sont capables :

« Je pense que nos expériences avec Team USA nous ont définitivement aidés », a expliqué KD à Rachel Nichols dans SportsCenter. « Quand tu es dans cet environnement, je ne dirais pas que tu dois t’empêcher de jouer, mais tu dois contenir ton ego et trouver quand tu as besoin de t’en servir. Il se peut que tu doives faire un pas en arrière pour que l’équipe soit bonne. Et je pense que ça, on le comprend tous. »

Au final, c’est vrai que Team USA est une formidable expérience pour les stars NBA. Certaines l’oublient totalement en revenant dans leurs clubs (pas mal de coaches auraient probablement apprécié que Melo joue en NBA comme en FIBA…). D’autres au contraire en profitent pour apprendre et jouer encore plus juste. Ce qui pourrait être effrayant en playoffs si c’était le cas de Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving…

James Harden : un retour express, une blessure et de nouvelles inquiétudes ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest