Lakers : Les cadres du vestiaire persuadés d’être « à deux joueurs » de viser le titre

Lakers : Les cadres du vestiaire persuadés d’être « à deux joueurs » de viser le titre

Les leaders des Los Angeles Lakers militent pour des échanges parce qu’ils estiment cette équipe capable d’aller loin en cas de renforts.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Los Angeles Lakers ont haussé leur niveau de jeu sur les trois dernières semaines en comparaison avec les trois premières – très pauvres – de la saison. Mais ils affichent encore de nombreuses lacunes. Ils ont par exemple laissé passer une occasion de décrocher une troisième victoire consécutive en gaspillant une avance de 17 points avant de s’incliner au buzzer contre les Indiana Pacers lundi soir. Du coup, les Californiens sont encore à la treizième place de la Conférence Ouest avec seulement 7 succès en 19 matches. Ils sont plus proches des Houston Rockets (derniers) que des playoffs.

CQFR : Les Lakers tués au buzzer

Pourtant, les cadres du vestiaire seraient encore persuadés du potentiel de cette équipe. Mais à condition d’opérer plusieurs changements, comme le confie Dave McMenamin :

« Les leaders des Lakers estiment qu’ils ne sont qu’à deux joueurs de faire de ce groupe un candidat au titre », rapporte le journaliste ESPN.

Un candidat au titre… ça paraît tellement loin. Ironiquement, les Angelenos ont peut-être effectivement la bonne base. Peu d’équipes disposent de deux vrais All-Stars. Anthony Davis évolue à un niveau exceptionnel depuis plusieurs semaines et il est l’un des dix meilleurs joueurs de la planète. LeBron James commence à accuser le coup mais ça reste un talent hors du commun. Bien entourés, ils peuvent sûrement aller très loin.

Sauf que ce n’est pas seulement un lifting ou des petits ajustements qui sont nécessaires à L.A. Il faut de vrais renforts qui demandent au moins deux transferts, voire trois. Ce n’est pas facile à mettre en place. Surtout que les Lakers ne sont pas armés d’atouts. Il leur reste deux picks – 2027 et 2029, qui sont très demandés vu la situation de la franchise – mais si les deux sont attachés dans le même deal, ça ne rapportera sans doute qu’un joueur ou alors deux éléments pas assez forts pour vraiment faire pencher la balance.

Buddy Hield et Myles Turner, c’est cool, mais ça ne suffit pas à faire des Lakers une armada meilleure que les cadors de cette ligue. L’idée serait donc éventuellement de se séparer de Russell Westbrook – qui marche pas trop mal en sortie de banc – et d’un tour de draft dans un deal, puis de Patrick Beverley, Kendrick Nunn et l’autre pick dans un autre. Dans l’espoir de récupérer deux talents majeurs, sans pour autant mettre la main sur une autre superstar.

C’est tout de même très hypothétique. Les Lakers donnent l’impression de pouvoir faire mieux, évidemment, et peut-être même de s’affirmer comme une équipe chiante à jouer à l’Ouest avec du renfort. Mais de là à viser le titre… Les « leaders », bref, LeBron, vont/va devoir se faire une raison. La bague supplémentaire, c’est de moins en moins envisageable.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest