LaMarcus Aldridge aux Spurs, ça commence à prendre forme !

LaMarcus Aldridge est en grande forme depuis deux semaines. La star des San Antonio Spurs monte en puissance, au même titre que son équipe. Effrayant.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LaMarcus Aldridge aux Spurs, ça commence à prendre forme !
Le 25 janvier dernier, LaMarcus Aldridge disputait le match le plus important sous ses nouvelles couleurs des Spurs depuis son arrivée à San Antonio. Les éperons étaient en déplacement à l'Oracle Arena pour y affronter les invincibles Golden State Warriors et l'ancienne superstar des Portland Trail Blazers était attendue au tournant. Elle a déçu, à l'image de son équipe, balayée d'un revers de la main par les champions en titre. Aldridge a terminé la partie avec 5 petits points en 25 minutes. Raillé et critiqué pour sa performance, il fermait ses comptes sur les différents réseaux sociaux dans la foulée.
"Cela n'a rien à voir avec le match. Je veux juste me concentrer", confiait-il alors à ESPN. "C'est une nouvelle aventure pour moi. Je n'ai jamais joué pour l'une des deux meilleures équipes de l'Ouest. Je n'ai jamais été dans un système comme celui-ci. Je veux juste me concentrer."
Une manière de rappeler que sa signature aux Spurs marque un tournant dans sa carrière. Un bouleversement, aussi, pour un joueur habitué à être le point central de l'attaque lors de ses dernières saisons à Portland. La période d'adaptation a pris fin le soir de cette lourde défaite contre Golden State. Plus appliqué, plus concentré, plus à l'aise, LaMarcus Aldridge a élevé son niveau de jeu depuis.

LaMarcus Aldridge - Kawhi Leonard, un duo qui fonctionne de mieux en mieux

[caption id="attachment_299870" align="alignleft" width="318"] LaMarcus Aldridge tourne à 24,6 points de moyenne sur les 7 derniers matches.[/caption] D'abord auteur de 25 points et 10 rebonds lors de la victoire contre les Rockets, il a enchaîné les performances de haut vol et cumule 24,6 points à 61,8% et 6,4 rebonds sur les sept dernières rencontres. Il a même établi une nouvelle marque référence sous l'uniforme des Spurs avec 36 points inscrits contre les Pelicans.
[superquote pos="d"]"Je comprends mieux le système." LaMarcus Aldridge[/superquote]"LaMarcus se sent de plus en plus à l'aise", notait Gregg Popovich, le coach.
Les Spurs ont sans doute senti que leur star avait besoin de se mettre en confiance pour monter en puissance. Désormais lancée, elle ne s'arrête plus. De quoi l'aider à s'intégrer un peu mieux au sein du système des Texans. L'ailier-fort est en passe de développer une alchimie intéressante avec Kawhi Leonard, l'autre alpha dog de l'équipe. Les deux All-Stars ont tous les deux dépassé la barre des 20 points lors de trois des quatre derniers matches des Spurs.
"Je comprends mieux le système", remarque LaMarcus Aldridge. "Je sais que c'est dur de nous battre quand nous jouons bien tous les deux (LMA et Leonard). On apprend à mieux jouer ensemble."

L'importance de Tony Parker

[caption id="attachment_269201" align="alignleft" width="318"] Tony Parker a pour mission de distribuer les caviars entre LaMarcus Aldridge et Kawhi Leonard.[/caption] Même refrain chez Leonard qui salue les progrès du duo et une meilleure cohésion entre les deux stars sur le parquet. Le MVP des finales 2014 insiste aussi sur le rôle primordial joué par Tony Parker.
"Ce n'est pas juste le fait qu'il passe la balle. Ce sont aussi ses pénétrations, le fait qu'il attire deux défenseurs avant de ressortir la balle pour LaMarcus qui dispose alors d'un tir ouvert. Si la défense fait la rotation pour couvrir LaMarcus, alors c'est moi qui bénéficie d'un tir ouvert."
Parker excelle dans son nouveau job. Sans être l'un des meilleurs passeurs de la NBA, le Français distribue les caviars quand il le faut. Il repère les moments où Aldridge doit être servi au poste bas ou au poste bas, les moments où Leonard doit jouer pour lui. Il implique les deux stars tour à tour et réparti les munitions, un peu comme à l'époque où il était encore un rookie au service de Tim Duncan et David Robinson. Les Spurs ont repris du poil de la bête après leurs deux revers contre Golden State puis Cleveland. La franchise reste sur cinq succès de suite et elle semble peu à peu franchir (encore) un cap. De quoi mettre LaMarcus Aldridge en confiance avant les joutes d'avril, moment où l'on pourra réellement juger l'impact de la recrue phare de San Antonio.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest