LeBron James hausse “le ton” dans la course au MVP !

LeBron James hausse “le ton” dans la course au MVP !

Après la nouvelle copie XXL de LeBron James, les Los Angeles Lakers ont entamé une véritable campagne médiatique pour le titre de MVP.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

LeBron James s'impose comme l'un des grands favoris pour le titre de MVP cette saison. A 36 ans, le King continue de réaliser d'immenses performances. Mais ces dernières semaines, ses concurrents ont également effectué de belles prestations.

Avant sa récente blessure au genou, Joel Embiid a marqué les esprits avec les Philadelphia Sixers. Et certains ont même désigné le Camerounais comme le nouveau "leader" dans cette course virtuelle au MVP. Devant la star des Denver Nuggets Nikola Jokic et donc James.

Longtemps considéré "en tête", le King a perdu des points lors de la période délicate des Lakers. Avant le All-Star Break, le natif d'Akron, malgré ses prouesses individuelles, semblait incapable de maintenir son équipe dans le top de la NBA sans Anthony Davis, blessé.

LeBron James a passé un cap

Sauf que cette petite pause a tout changé ! Après une très courte intersaison pour les champions NBA, cette interruption a permis à ce groupe de recharger les batteries. Notamment à James, qui n'a vraiment pas forcé lors de sa participation au All-Star Week-end.

Depuis, les Lakers sont tout simplement invaincus. Malgré un groupe toujours diminué, les Angelenos ont enchaîné 4 victoires de suite. 4 succès acquis dans le sillage d'un LBJ... énorme ! Ses statistiques ? 25,5 points, 9,7 passes décisives et 8,2 rebonds.

Pour ne rien gâcher, il a eu cette capacité à prendre le jeu à son compte. A l'image de sa copie (37 points) pour obtenir la victoire face aux Charlotte Hornets (116-105) la nuit dernière.

"Il joue tous les soirs en montrant l'exemple à tous les jeunes et à l'ensemble de la ligue : s'il se bien, il va être présent et va évoluer à un haut niveau pour dominer le jeu. A mon avis, il est le MVP de la Ligue jusqu'à maintenant.

Simplement par rapport à son état d'esprit, à ce qu'il fait pour notre équipe en gagnant des matches de différentes manières. Il fait vraiment tout pour nous", a reconnu le coach des Lakers Frank Vogel.

En février, les résultats décevants des Lakers sans AD avaient sérieusement entaché la candidature de James pour le MVP. Et à l'inverse, la forme impressionnante des Californiens, toujours sans AD, en mars, plaide clairement en sa faveur. Et avec le petit tour à l'infirmerie d'Embiid, l'ancien du Miami Heat en profite...

LeBron James, nouveau King des dollars amassés en carrière

La campagne, c'est parti !

De plus, dans cette course au MVP, on le sait, le sportif n'est pas le seul élément à prendre en compte. Il y a aussi l'histoire qui se raconte autour. Le "storytelling". Et dans ce domaine, James est réellement le King ! Et attention, ce n'est pas péjoratif.

Pour susciter de l'intérêt, LBJ a toujours su "raconter des histoires" autour de sa carrière. Il s'est souvent servi des médias pour tourner certaines situations à son avantage. Pour faire passer des messages. Pour le MVP, on a ainsi souvent mis en avant ses performances XXL malgré son âge.

Et avec la puissance médiatique autour de lui et d'une franchise comme les Lakers, il dispose clairement d'un avantage. Par rapport à un Jokic qui peut souffrir d'un manque d'exposition, James se trouve constamment dans la lumière. Avec derrière lui une véritable campagne en sa faveur.

"Le titre de MVP, c'est une récompense très politique. LeBron aurait dû l'être au moins 8 fois, peut-être même 9 ou 10. Tout le monde le sait", a lancé Kyle Kuzma.

"Il s'agit d'une erreur de la part des votants de ne pas désigner le meilleur joueur de la NBA comme le MVP tous les ans. Vous me comprenez ? C'est la façon la plus simple de le dire. Bien sûr, d'autres joueurs l'ont mérité, mais LeBron reste le meilleur joueur depuis très longtemps.

Donc ce n'est pas normal de le savoir sans titre de MVP depuis 2012-2013. Il devrait l'avoir cette année. En tout cas, il fait tout pour ça", a glissé Frank Vogel.

Il n'y a rien de choquant dans les sorties des membres des Lakers. Avec son niveau, LeBron James méritait probablement plus que 4 sacres au MVP au cours de sa carrière. Le voir sans "victoire" dans ce domaine depuis 7 ans représente presque une anomalie.

MVP Race – Vol. 2 : LeBron, Embiid, Jokic… Qui occupe le trône ?

Un discours bien rôdé

En tout cas, avec ce discours, les Lakers prêchent pour lui. Et ça fonctionne. Ça fait parler. Ici bien sûr, mais surtout dans tous les médias américains. Et ce sont des arguments qui renforcent "l'histoire" racontée autour de lui.

Un avantage par rapport à ses deux rivaux, Embiid et Jokic. Surtout que James sait très bien mettre en avant les arguments en sa faveur.

"J'aurais dû en gagner plus que 4, je le crois. Mais je ne vais pas m’asseoir pour penser ou pleurer à ce sujet. J'ai toujours cette mentalité de jouer la saison suivante avec l'envie d'être le MVP.

Je pense que les plus grands joueurs de l'histoire ont tous le sentiment qu'ils méritaient de gagner plus souvent ce trophée. Pour moi, il s'agit donc d'une autre opportunité d'être reconnu comme le meilleur, surtout sur cette saison. Je veux juste continuer à jouer et on verra à la fin.

Le MVP, ça a une importance. Je ne peux pas dire que ça ne représente rien pour moi. Quand je l'ai gagné dans ma carrière, j'ai toujours vécu un moment spécial. En étant dans la course, en entendant mon nom dans les conversations avec les meilleurs cette année, ça veut dire beaucoup.

A mon âge, pouvoir faire ça, sur toute une saison, apporter ce que je peux faire des deux côtés du parquet, c'est incroyable pour moi, surtout à ce moment de ma carrière", a ainsi plaidé LeBron James.

Encore une fois, il n'y a rien de faux dans cette déclaration. Mais du "storytelling" de qualité. L'injustice des années passées. Sa mentalité de champion. Son âge. Ses statistiques. Son impact des deux côtés du parquet. Des arguments très solides et réels.

Car en plus d'être un joueur exceptionnel, LeBron James est aussi un sacré communicant. Depuis son fiasco de "The Decision", il a beaucoup appris. Il maîtrise parfaitement cet exercice. Et Kuzma l'a bien dit, le MVP, c'est aussi très politique. Sur le parquet mais aussi en dehors, le King délivre donc ses messages.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest