Lou Williams a pleuré quand les Clippers l’ont tradé, il se prépare à dire stop

Personnage important de la NBA, Lou Williams a accordé un superbe entretien à Taylor Rooks. Il y évoque le drame de son départ des Clippers et sa probable retraite en fin de saison.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Lou Williams a pleuré quand les Clippers l’ont tradé, il se prépare à dire stop

Les fans de Lou Williams, aka Lou-Will, aka Sweet Lou, aka The MVP (The Most Valuable Polygamist) ont accueilli avec effroi les déclarations de leur poulain ces dernières heures. Celui qui vient de fêter ses 35 ans a avoué à Taylor Rooks de Bleacher Report qu'il envisageait très sérieusement que cette saison soit sa dernière dans la ligue.

"J'ai été drafté en NBA à 17 ans. Je n'ai connu que ça, j'ai toujours été un joueur NBA. On pense toujours que l'on est préparé à la fin, jusqu'à ce que cela devienne une réalité. C'est probablement ma dernière saison en NBA.

Mes idées sont claires et j'ai accepté cette idée. Je suis aussi préparé à l'éventualité de continuer à jouer".

CQFR : DeRozan sanctionne l'énorme craquage des Celtics

Au cours de cet entretien, Lou Williams a également évoqué ce qui reste une déchirure pour lui à ce jour : son départ des Los Angeles Clippers lors d'un trade qui l'avait déjà amené à penser à une retraite prématurée.

"J'ai vraiment songé à arrêter (rires). J'ai discuté avec ma famille et mes amis. Je leur ai dit que c'était terminé pour moi. Pour être franc, j'ai un peu pleuré. Puis j'ai fait une sieste et à mon réveil mon agent m'a demandé de prendre une grande respiration, de réfléchir et de revenir vers lui le lendemain.

J'étais sur une dynamique où j'avais donné tellement de temps et d'énergie pour faire en sorte que les Clippers soient une équipe spéciale. Je me sentais redevable auprès des fans des Clippers et j'avais envie de continuer. Poursuivre après avoir été tradé me paraissait étrange".

Williams a finalement continué et accepté de participer à l'aventure des Hawks, dans sa ville. Le triple 6th man of the year a bien fait, puisqu'Atlanta a atteint la finale de la Conférence Est et sera encore un concurrent sérieux cette saison.

Pour retrouver l'intégralité de l'entretien entre Lou Williams et Taylor Rooks, ça se passe en-dessous.

Comment Lou Williams a transformé un braquage en repas de Noël avec son agresseur

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest