Mais où est passé Nicolas Batum ?

C’est ce que semblent se demander les observateurs du côté de Portland.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mais où est passé Nicolas Batum ?
Après son parcours en équipe de France cet été et ses cartons en Euroleague avec Nancy, tout le monde s’attendait à ce que cette saison soit celle de l’explosion pour Nicolas Batum à Portland. Malheureusement, le détonateur n’a toujours pas été actionné et certains observateurs commencent à se demander si cela arrivera un jour. C’est le cas notamment de Jason Quick de The Oregonian. Dans un article très intéressant publié cette nuit, il tente une analyse du début de saison morose de l’ailier tricolore.
« Depuis trois matches, Batum a essentiellement été muet et s’est laissé à aller à adopter un comportement que les coaches des Blazers lui ont déjà vu arborer : réticent, sans émotion, timide », raconte Jason.
« Je lui ai dit ‘Arrête de t’effacer’ » McMillan
Avec un effectif remanié et une place de leader à prendre avec la retraite de Brandon Roy, la hiérarchie de l’équipe a changé et, pour l’instant, ça ne s’est pas fait en faveur de Nico.
« Batum s’est laissé intimider par le début impressionnant de Gerald Wallace qui lui a pris sa place de titulaire. Et Nicolas n’a pas encore en lui la rage nécessaire pour se battre pour son temps de jeu. »
Un sentiment que semble partager Nate McMillan.
« Je lui ai dit ‘Arrête de t’effacer’ », confie McMillan. « Gerald est devenu le titulaire mais je veux que Nicolas se dise ‘Je veux reprendre mon spot’. Je veux qu’il soit entreprenant. »
Hier soir, il a bien tenté de prendre le taureau par les cornes en essayant d’aller dunker sur Danilo Gallinari dès sa première touche de balle. Le problème, c’est qu’il a manqué le dunk, ainsi que 4 autres de ses 6 shoots. Depuis le début de saison, il ne tourne d’ailleurs qu’à 32,1% de réussite aux tirs et son temps de jeu est passé de 31 minutes à 23.
« Je savais que les choses seraient différentes cette année, que je jouerais sans doute moins », raconte Nico. « Mais ça ne me pose pas de problème. On gagne, alors ça me va. On beaucoup a plus de joueurs, il faut que je reste concentré. »
D’autant que Nico est dans la dernière année de son contrat et que s’il veut gagner un nouveau statut et un salaire en fonction, il ne devra pas trop tarder à montrer qu’il n’a rien perdu, bien au contraire, et qu’il est bien « la star en devenir » que les fans de Portland, Nancy ou de l’équipe de France voient en lui.
« J’ai appris des choses en jouant en revenant jouer en France, mais Gerald joue comme un All-Star et Jamal est très bon en ce moment, LaMarcus aussi. J’essaie… j’essaie de bien jouer, mais… Il faut que je me réadapte. »
Attention à ne pas trop tarder, ses coéquipiers n’attendent pas pour avancer et sa franchise non plus…
Afficher les commentaires (59)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest