MVP Race 2024 vol.3 : L’épineux cas Embiid, un duel sans lui en vue ?

MVP Race 2024 vol.3 : L’épineux cas Embiid, un duel sans lui en vue ?

On refait un point sur la course au MVP au 1er février !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

C'est l'heure de notre troisième point de la saison dans la course au titre de MVP. Les choses ont changé depuis le précédent volume, notamment en ce qui concerne Joel Embiid et le problème d'éligibilité qui risque fort de se poser. Le Camerounais est ultra-dominateur lorsqu'il joue, mais il ne lui reste déjà plus que 4 cartouches à griller sur la deuxième partie de la saison. La NBA a imposé 65 matches minimum et il y a peu de chances que le futur international américain les atteigne. En l'état, on l'a maintenu sur le podium - c'est dire à quel point il est fort et peut-être même toujours le MVP lorsqu'il joue - mais il faut mettre des pointillés sur sa présence.

Ce coup-ci, quatre d'entre nous vont défendre leur 1st pick pour cette MVP Race, puis on vous proposera le top 5 qui sera une synthèse de tous les votes de la rédac (6 votants).

Antoine Pimmel : Shai Gilgeous-Alexander

Shai Gilgeous-Alexander SGA NBA

J’ai un peu moins de convictions qu’il y a quelques semaines. Déjà parce que le Thunder a perdu quelques matches, dont le récent choc contre les Timberwolves. Mais Shai Gilgeous-Alexander continue d’enchaîner des performances dignes d’un MVP. Joel Embiid n’est plus vraiment éligible à mes yeux et ils ne le sera probablement officiellement plus d’ici quelques jours. Du coup, derrière, ça se joue entre SGA, Nikola Jokic et peut-être Luka Doncic. Je vais voter pour le Canadien, qui tourne à 31 points, 54% aux tirs (ça c’est le plus dingue), plus de 5 rebonds, plus de 6 passes et plus de 2 interceptions.

Théophile Haumesser : Nikola Jokic

Joel Embiid réalise une saison totalement monstrueuse individuellement mais, plus impressionnant encore, les Sixers semblent s’être totalement réinventés sous son impulsion et celle de Nick Nurse. Malgré tout, en plus d’être probablement parti pour manquer trop de matches de saison régulière pour pouvoir réellement avoir une chance d’assurer sa propre succession, son plus grand rival à son poste réalise tranquillement un nouvel exercice dantesque.

Avec ses 29 points, 12,8 rebonds et 9,8 pds de moyenne, non seulement Nikola Jokic flirte à nouveau avec une saison en triple-double, mais il le fait avec une efficacité hallucinante : 56,8% aux tirs, moins de trois balles perdues par match et l’un des QI les plus brillants qu’on ait pu voir à l’œuvre, le Serbe est un monstre de créativité, d’excellence et de justesse. Et encore, son manque d’adresse en début de saison a fait baisser ses pourcentages, mais il vient de clore le mois de janvier avec des moyennes de 66,5% aux tirs, 46,2% à trois-points et 80,8% aux lancers-francs soit un true-shooting de 72,2% !

Entre le volume de ce qu’il doit produire soir après soir et l’efficacité chirurgicale dont il fait preuve, Nikola Jokic a tout pour aller chercher un troisième trophée de MVP.

Trade deadline : Les besoins pour chaque équipe à l'Ouest

Shaï Mamou : Nikola Jokic

Avec les soucis de Joel Embiid en termes d'éligibilité et avec son corps ces derniers jours, j'ai bien peur qu'il doive se résigner à abandonner le trône et ses espoirs de back to back. En l'état, tant qu'il est toujours dans le coup pour disputer 65 matches, je le maintiens sur mon podium. Mais à l'heure actuelle, une lutte à deux se dessine pour la deuxième partie de saison. J'ai eu très envie de mettre "SGA" en première position, mais il ne faut pas prendre pour acquis ce que réalise le Joker.

Le type est encore sur des bases incroyablement élevées (quasiment un triple-double de moyenne) avec un impact sur tous les aspects du jeu d'une équipe proche du sommet à l'Ouest. C'est assez vrai aussi pour Shai Gilgeous-Alexander, évidemment, et j'aurais presque envie, à ce stade de la saison, de les mettre co-MVP. Evidemment, ça n'arrivera pas et j'imagine que l'un des deux se détachera d'ici la fin, ou qu'un autre trublion avec un nombre suffisant de matches et un bilan collectif de qualité se mêlera à la discussion. Petit coup de chapeau quand même à Kawhi Leonard, qui pourrait bien être le trublion en question. Les Clippers sont dans la course pour la première place à l'Ouest et Kawhi est aussi fiable que diablement efficace et productif

Nikola Jokic NBA.

Benjamin Moubèche : Nikola Jokic

Un nouveau MVP pour Nikola Jokic ? Oui, c'est un peu plan-plan... Mais si je mange exactement les mêmes céréales tous les matins depuis 10 ans, ce n’est pas que pour le jouet. C’est parce que, même si elles ne me surprennent plus, elles restent les meilleures. Et pourtant, je n’ai jamais vu mes céréales aligner des statistiques comparables à celles du Serbe. De retour à un niveau d’efficacité historique, il enchaîne les performances marquantes avec une régularité déconcertante. Lorsqu’il marque moins de 20 points ou qu’il manque un match, c’est un véritable cataclysme, et il a souvent de quoi se justifier. Pendant ce temps, sans faire de bruit, les Nuggets consolident leur place parmi les leaders de l’Ouest, à quelques victoires du sommet. Pour moi, ce sera Nikola Jokic tous les matins.

Julien Deschuyteneer : Nikola Jokic

Mathématiquement, Joel Embiid est encore éligible. Plus pour longtemps, mais il l’est encore. Aussi monstrueux soit-il depuis le début de saison, je reste néanmoins sur mon prono du début d’année. Maintenant qu’il ne l’a pas eu l’an passé, l’argument (ce n’était pas le seul, mais ça pesait beaucoup pour certains) fallacieux qui consiste à dire qu’il ne le méritait pas car ça le mettait au niveau des Bird, Russell et Chamberlain ne peut plus être utilisé. Ce que je ne maintiens pas en revanche de mon prono initial, c’est « cette année, il fera une moins bonne saison que l’an passé, mais suffisamment brillante pour être le joueur le plus valuable ».

Il réalise en fait à nouveau une saison monstrueuse : moins de passes, certes, mais plus de rebonds (notamment off) et de points et une efficacité ces dernières semaines méchamment en hausse. Si l’on peut douter, c’est plus à cause des perfs incroyables que quelques grands tarés enchaînent ces temps-ci. Mais il reste pour moi celui qui, par son intelligence, son volume, son efficacité et sa maîtrise de son art, apporte le plus à son équipe.

Parenthèse d’ailleurs pour dire que si la valuabilité (pas très joli ce terme francisé) pure doit être le seul et unique critère (ce que je pense vu qu’on parle de most valuable, mais ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde), j’ai longuement hésité à inclure Jalen Brunson dans mon Top 5. Ce qu’il apporte à une équipe très, très étonnante, c’est tout simplement immense.

Jalen Brunson, l’oublié de la course au MVP ? 

Damien Da Silva : Joel Embiid

Tant qu’il reste éligible, Joel Embiid représente le choix logique. Sur le plan individuel, l’intérieur des Philadelphia Sixers incarne toujours le joueur le plus dominant de la NBA sur cette saison régulière. Même avec un genou qui grince, le Camerounais affole les compteurs et limite les dégâts pour une équipe diminuée par les blessures. Puis encore une fois, c’est le moment ou jamais pour le laisser à cette première place. Car avec sa récente blessure contre les Warriors, Embiid ne sera probablement bientôt plus en capacité d’atteindre la fameuse barre des 65 matches sur l’exercice 2023-2024. Un Serbe devrait donc rapidement devenir le choix numéro 1...

Le Top 5

Mentions honorables : Jayson Tatum (4 pts) et Kawhi Leonard (1 pt)

1- Nikola Jokic (Denver Nuggets) - 28 pts

Ses stats : 26.3 points, 12.1 rebonds, 9 passes - 33 victoires-15 défaites

2- Joel Embiid (Philadelphie Sixers) - 22 pts

Ses stats : 35.3 points, 11.3 rebonds, 5.7 passes - 29 victoires, 17 défaites

3- Shai Gilgeous-Alexander (Oklahoma City Thunder) - 20 pts

Ses stats : 31.3 points, 6.4 passes, 5.6 rebonds - 32 victoires, 15 défaites

4- Luka Doncic (Dallas Mavericks) - 9 pts

Ses stats : 34.7 points, 9.6 passes, 8.6 rebonds - 26 victoires, 21 défaites

5- Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) - 6 pts

Ses stats : 31 points, 11.7 rebonds, 6.2 passes - 32 victoires, 15 défaites

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest