NBA Awards : John Calipari

Voici les NBA Awards du jour. John Calipari et son coaching en mousse ont bien mérité le leur.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Trophées
NBA Awards : John Calipari

Trophée Tata Martin/Lolo Blanc du coaching déficient : John Calipari

C'est bien connu, John Calipari est plus un dénicheur de talents hors-pair et un mentor pour les freshmen qu'un vrai tacticien du basket. Le boss de Kentucky l'a malheureusement démontré lors de la finale du tournoi NCAA samedi : défense de zone 1-2 alors que ses joueurs ne l'avaient jamais bossé en saison régulière, systèmes offensifs curieux, gestion étonnante du temps et des temps morts... "Coach Nick" de BBall Breakdown s'est même fait un malin plaisir de compiler sur une vidéo de 7 minutes (ah ouais quand même...) toutes les erreurs tactiques commises par l'entraîneur des Wildcats face à UConn. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=VlHd90Zj3P8[/youtube] On peut se demander si certains coaches de foot n'ont pas maté la finale NCAA et décidé de faire les mêmes bourdes que Calipari (d'ailleurs est-ce que Calip a ri en voyant UConn soulever le trophée ?). On parle bien sûr de Gerardo "Tata" Martino, l'entraîneur du FC Barcelone, et de Laurent Blanc, celui du Paris Saint-Germain. On ne va pas trop rentrer dans le détail tactico-tactique footballistique par peur de s'endormir, mais les deux hommes se sont complètement fait outcoacher mardi. "Tata" (ses neveux et nièces l'appellent-ils Tonton Tata ?) n'a par exemple jamais modifié son système de jeu alors que Messi était pris en tenaille par 3 milieux de terrain de l'Atletico Madrid. Martino a laissé l'un des meilleurs joueurs de tous les temps se faire prendre en sandwich durant tout le match sans jamais proposer de solution pour l'aider à se libérer.  La liberté de déplacement du génial nain était tellement réduite qu'il n'a couru que 1.5 km de plus que Pinto, son gardien de but... Pinto qui, pour l'anecdote est le fils caché de Sean Paul (pour la coupe) et du Petit Bonhomme en mousse cher à Patrick Sébastien (pour le talent dans la cage). Laurent Blanc a lui aussi été battu à plates coutures par le coach d'en face, un certain José Mourinho. Malgré la victoire 3-1 au match aller, le PSG a joué hyper bas en passant la moitié du match à balancer des minasses en l'air. S'il y a bien un truc que les défenseurs anglais savent faire (en plus de vandaliser des bars en état d'ébriété dans les faubourgs de Londres), c'est bien prendre des ballons de la tête. Pris de panique alors que son équipe était toujours qualifiée, "Lolo" s'est dit que bétonner avec un défenseur en plus serait une bonne idée. Quelques minutes après l'entrée en jeu du Brésilien Marquinhos, Demba Ba (au rhum ?) offrait le but de la victoire à Chelsea et l'occasion pour Mourinho de fanfaronner devant le banc du PSG en mode : "Whaddup, bitches ?". On peut comprendre la réaction du Portugais, puisque les community managers du club français n'avaient pas lésiné sur le trashtalk ces derniers jours. On vous donne quelques exemples de slogans aperçus sur le compte Twitter officiel du PSG.    
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest